ActualitéTech

Contraint de muter vers les offres « cloud », SAP va supprimer 2 250 postes

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

SAP veut mettre un coup d’accélérateur sur le cloud, comme annoncé en janvier. L’éditeur de logiciels d’origine allemande a d’ailleurs réduit son objectif de bénéfice d’exploitation pour 2017, considérant que ce pivot allait peser sur ses marges dans un premier temps. Mais cette orientation se traduit aussi par un coup de serpe  dans les effectifs: le groupe a annoncé ce 6 mars qu’il allait supprimer environ 2 250 postes soit environ 3% de ses effectifs. SAP assure que les employés européens ne feront pas l’objet de licenciement économique, et que cette réduction d’effectifs inclura des départs volontaires.

L’éditeur de logiciels emploie environ 74 400 personnes dans 130 pays à travers le monde. C’est la deuxième fois qu’il anonce un important plan de réduction de ses effectifs depuis que le groupe est passé sous la direction de Bill McDermott, il y a moins d’un an, en mai 2014.  «Nous devons aller là où est la croissance » a-t-il déclaré. Autrement dit, vers les solutions de stockage en ligne.

Une évolution profonde du marché qui demande de s’adapter

SAP comme les autres éditeurs (Salesforce, Workday Inc, etc) rencontrent une évolution des usages sur son marché et est contraint de s’adapter. Les ventes se font aujourd’hui d’abord sur des services hébergés à distance et non plus sur l’achat de licences comme c’était le cas traditionnellement. Cette évolution induit des besoins en ressources humaines nouveaux, d’où cette annonce.

La société a dégagé 17,56 milliards de dollars l’an dernier. Elle est cotée au NYSE et à la Bourse de Francfort. L’action SAP perdait 0,6% à 63,2 euros en matinée à la Bourse de Francfort. Au mois de septembre dernier, la filiale américaine de SAP était parvenue à un accord pour acquérir Concur, une société spécialisée dans les logiciels pour gérer les notes de frais et de voyages, pour 8,3 milliards de dollars.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits – Vue nocturne de Francfort

Bouton retour en haut de la page
Contraint de muter vers les offres « cloud », SAP va supprimer 2 250 postes
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?
[DECODE Quantum] A la rencontre de la startup WeLinQ
La FinTech SumUp valorisée 8 milliards d’euros après une nouvelle levée de fonds

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media