ActualitéBusinessTech

Cookies: l’ONG Noyb met en demeure plus de 500 sites en Europe, dont Google et Twitter

AFP

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

L’ONG autrichienne de protection de la vie privée en ligne Noyb a mis en demeure lundi plus de 500 sites Internet en Europe au sujet de leur usage des bandeaux d’information sur les cookies, ces très contestés traceurs informatiques. « Selon la loi, l’option ‘oui/non’ doit clairement être proposée aux utilisateurs », explique l’organisation dans un communiqué. Or il est souvent « extrêmement compliqué de cliquer sur autre chose que le bouton ‘accepter’».

« Toute une industrie de consultants et concepteurs de sites développent des labyrinthes insensés de clics pour s’assurer des taux de consentement imaginaires », selon Max Schrems, responsable de Noyb (pour « None of your business »: « ce ne sont pas vos affaires ») connu pour avoir remporté une série de victoires juridiques sur la protection des données personnelles.

Les statistiques montrent que seulement 3% des internautes sont réellement prêts à accepter les cookies, mais que plus de 90% sont poussés à dire oui faute de pouvoir facilement les rejeter, avance l’ONG. Noyb dénonce une « terreur » des bandeaux à cookies, qui fait de la navigation sur internet « une expérience frustrante » et va à l’encontre du règlement européen sur les données personnelles (RGPD), entré en vigueur en 2018.

560 sites web dans 33 pays

Les militants ont ciblé dans un premier temps 560 sites web dans 33 pays, des géants comme Google ou Twitter à des pages locales très consultées, leur laissant un mois pour se mettre en conformité. S’ils n’obtempèrent pas, une procédure légale sera alors enclenchée auprès des autorités de régulation compétentes. D’ici à la fin de l’année, Noyb estime pouvoir monter à « 10 000 plaintes » grâce au développement d’un système automatisé capable de reconnaître les différentes violations de la loi.

Et d’espérer que les internautes verront la différence dans les mois à venir et n’auront plus à chercher dans d’obscurs sous-menus le bouton de refus des cookies. En France, 31 sites ont été identifiés, a précisé à l’AFP une porte-parole de Noyb, dont la démarche se rapproche de celle de la Cnil. Le gendarme français des données personnelles a ainsi annoncé le 25 mai la mise en demeure d’une « vingtaine d’organismes » pour leur non-respect des règles en matière de cookies.

Bouton retour en haut de la page
Cookies: l’ONG Noyb met en demeure plus de 500 sites en Europe, dont Google et Twitter
[Reportage] Coliving : dans les coulisses de La Casa
Zendesk Forum Paris : L’art de réinventer la relation client
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
Comment Rosaly veut démocratiser l’acompte sur salaire en France
[Silicon Carne] AgTech : le futur de la food
[Série F] Contentsquare lève 600 millions de dollars et double sa valorisation à 5,6 milliards

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media