Les dernières actualités de la tech

[Coup de coeur] « Born to be in live », le spectacle miroir de nos dépendances numériques

Créée en octobre dernier à L’Auguste Théâtre à Paris, la pièce écrite, mise en scène par Mily Neau et interprétée par 7 jeunes comédiens, est certainement l’une des premières à mettre le doigt avec justesse sur la « geek attitude » dont sommes tous plus ou moins affectés. Un coup de coeur pour un spectacle que FrenchWeb, une fois n’est pas coutume, veut partager avec vous.

Dans la foulée de son succès de fin 2012, « Born to be in live » explore donc à nouveau les cyberaddictions en tous genres avec une bonne dose d’humour, de lexique digital et parfois de gravité. La pièce se joue dans le même Auguste Théâtre, Paris 11eme, du 16 janvier au 20 février prochain, tous les mardis et mercredis à 21 heures.

Vous cherchez à lever des fonds? identifiez les investisseurs compatibles avec votre projet, et faites connaitre votre startup auprès de l'écosysteme VC, Family office, et Business Angels. Pour en savoir plus, cliquez ici

L’occasion de suivre un concours d’accouchements en direct sur le web avec un week-end cadeau à la clé, les séances de désintoxication numérique d’une clinique spécialisée, le speed dating d’un Nerd et même un spectacle brusquement interrompu faute de débit ! Surtout, n’oubliez pas de garder votre mobile allumé au début du spectacle…

Entretien avec Mily Neau, auteur et metteur en scène de la pièce « Born To Be In Live »:

Suivez nous:
CATHAY INNOVATION EDUCAPITAL XANGE
A Global Venture Capital Firm Connecting Innovators Everywhere The largest European Edtech & Future of Work VC Today's disruption, Tomorrow's daily life
DECOUVRIR DECOUVRIR DECOUVRIR
Connaissez vous la DATAROOM de FRENCHWEB.FR notre base de données de startups et sociétés innovantes françaises: informations clés, fonds levées, chiffres d'affaires, organigramme, axes de développement. Accédez aux informations que nous avons collecté concernant plus de 2000 sociétés
Bouton retour en haut de la page
Share This