ActualitéCrowdfundingLes levées de fonds

Crowdfunding : avec Particeep, AXA veut lancer une assurance pour les investisseurs

AXA Seed Factory, le fonds d’amorçage du groupe qui cible les start-ups spécialisées dans les métiers de l’assurance et la banque, vient d’investir 350 000 euros dans Particeep, un logiciel dédié à la création de plates-formes de crowdfunding en marque blanche. Celui-ci peut être utilisé pour les quatre types de financement participatif : investissement en capital, prêt de pair à pair, ou don avec ou sans contrepartie. Le site est ensuite entièrement personnalisable (couleur, logo…) et intègre un système de paiement grâce à un partenariat noué avec HiPay. Un tableau de bord permet ensuite de piloter l’activité générale du site.

« Avec nos clients, nous souhaitons d’abord apporter un standard technologique à l’industrie du financement et du crowdfunding afin de faciliter la gestion et le suivi informatiques des opérations à l’échelle européenne » précise Steve Fogue, président de Particeep.

Lancement de produits d’assurance

Fondée en janvier 2013 avec 25 000 euros de capital par David Dumont et Steve Fogue, qui avait précédemment travaillé dans la banque d’investissement, la start-up commercialise sa solution comme un service (Saas, software as a service) intégrant les couts de mise en place et de maintenance. Trois offres sont disponibles – à 0 euro, 99 euros ou 599 euros par mois – selon le nombre de membres possibles, le type de participation financière (capital, prêt, don) ou encore le niveau d’analyse du tableau de bord.

L’un des principaux objectifs de ce tour de table est aussi de développer une nouvelle palette de produits assurantiels. « Nous voulons introduire une assurance de crowdfunding pour les investisseurs, qui fera partie d’un de ces standards indispensables pour créer de la confiance envers les projets de startups » ajoute M. Fogue.

« Avec le financement participatif, nous pensons que les montants investis en phase d’amorçage vont non seulement augmenter, mais aussi changer le dynamisme des jeunes startups dans les prochaines années avec l’apparition de nouveaux services financiers dits de crowd supply. L’assurance du crowdfunding fera partie de cette tendance » précise Minh Q. Tran, directeur général d’AXA Seed Factory.

Un secteur en croissance

Le marché du crowdfunding se développe en France, notamment depuis que les décrets d’application sur l’encadrement de l’activité sont entrés en application le 1er octobre avec la création des statuts de « conseiller en investissement participatif » pour les sites d’investissement en capital, et d’ « intermédiaire en financement participatif » pour les plate-formes de prêts.

Selon le baromètre de l’association Financement Participatif France, les montants collectés auraient atteint les 66,4 millions d’euros au premier semestre 2014, soit le double par rapport à la même période un an plus tôt, dont 37,4 millions sous forme de prêts (dont 33 millions non affecté), 19,2 millions en don, et 9,8 millions en capital.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This