ActualitéCrowdfundingServices

Crowdfunding : SmartAngels se lance dans le prêt aux entreprises

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Jusqu’alors spécialisée dans l’investissement en capital, la plate-forme de financement participatif SmartAngels se lance dans le prêt aux entreprises. Concrètement, les sociétés pourront soumettre leurs demandes de prêts auxquelles les particuliers pourront souscrire. Ces derniers pourront accorder à partir de 1 000 euros et bénéficier d’un rendement régulier compris entre 6 et 12% pour une durée comprise entre 2 et 5 ans.

« Nous avons constaté grâce à notre activité d’equity crowdfunding que les start-ups et PME de croissance que nous accompagnons ont des besoins de financement qui dépassent le cadre strict des besoins en capital. Nous avons donc décidé d’élargir notre offre pour leur permettre d’emprunter directement auprès des particuliers » explique à Frenchweb Benoît Bazzocchi, le président et fondateur.

Des usages en plein développement

SmartAngels se positionne donc par rapport à des acteurs comme Unilend, Finsquare, PretPME.fr ou Unifund. « Nous sommes cependant la première plateforme française à proposer à la fois du crowdfunding en capital et en prêt : nous affirmons ainsi notre positionnement fort auprès des start-ups et PME de croissance, avec des montants de financement compris entre 100 000 euros et 1 million d’euros pour les entreprises et des tickets d’investissement à partir de 1 000 euros pour les investisseurs » précise M. Bazzocchi.

Selon le dernier baromètre de l’association Financement Participatif France, les montants collectés en crowdfunding auraient atteint les 66,4 millions d’euros au premier semestre 2014 – soit le double par rapport à la même période un an plus tôt – dont 37,4 millions d’euros ont été octroyés sous forme de prêts. Hors prêts non affectés (qui ont représenté 33 millions d’euros), 75% des projets financés étaient dans le secteur du commerce et des services.

Elaia Partners, Idinvest, XAnge au capital

Côté projet, le montant moyen des collectes était de 9 930 euros pour les prêts rémunérés. Des projets en face desquels les prêteurs ont, en moyenne, apporté des contributions individuelles de 6 581 euros.

La jeune entreprise fondée en mars 2012 élargit donc son offre et espère ainsi capter une part plus importante du marché. En avril, la start-up avait levé 1 million d’euros auprès d’Elaia Partners, Idinvest, XAnge et d’une douzaine de business angels dont Xavier Niel, Jacques-Antoine Granjon, Marc Simoncini et Pierre Kosciusko-Morizet.

Depuis son lancement en mars 2012, SmartAngels revendique 8 000 membres et une quinzaine d’entreprises financées, pour 8 millions d’euros investis. « Nous n’avons pas encore déposé notre dossier pour devenir CIP (conseiller en investissement participatif, le statut créé par la réforme du crowdfunding dont les décrets d’application sont entrés en vigueur le 1er octobre, ndlr) mais le ferons très prochainement ».

VIDEO – Interview de Benoit Bazzocchi, fondateur de SmartAngels, lors de la réforme du financement participatif en février au ministère de l’Economie :

Bouton retour en haut de la page
Crowdfunding : SmartAngels se lance dans le prêt aux entreprises
[DECODE Quantum] A la rencontre de la startup WeLinQ
La FinTech SumUp valorisée 8 milliards d’euros après une nouvelle levée de fonds
[Made in Bordeaux] VivaTech : les startups de Nouvelle-Aquitaine en force au salon
[Silicon Carne] Startup Game Over
À la découverte de la « MavTech » singapourienne
Quelle est la place des startups santé dans la FrenchTech?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media