ActualitéCrowdfundingLes levées de fonds

Crowdfunding: un fonds de 150 millions d’euros pour prêter aux entreprises via Finsquare

Lancée en décembre, la plate-forme de financement participatif Finsquare annonce que H2O Participations a pris une prise de participation majoritaire au capital. La société prêtera jusqu'à 150 millions d'euros aux TPE et PME présentes sur la plate-forme, en orientant une part de l'épargne de ses clients.

« La plateforme de financement participatif vient compléter la qualité des services innovants proposée par les différentes entités du groupe. Ainsi avec l’aide de Turgot Asset Management, des fonds de titrisation viendront compléter les levées de fonds organisées sur la plateforme » explique Jean-Baptiste Lacoste, président de H2O Participations.

« H2O va nous permettre deux choses: commercialiser Finsquare en direct auprès de 450 conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) et, indirectement, auprès de 80% de ceux-ci ; et créer un fonds de 150 millions d'euros composé de family offices et fonds de pension pour prêter à des PME aux côtés des particuliers » explique à Frenchweb Polexandre Joly, cofondateur de Finsquare.

Il y a quelques semaines, c'était Unilend qui LeBonCoin/180814″>annonçaient à leur tour un partenariat pour faciliter le financement des jeunes entreprises.

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Crowdfunding: un fonds de 150 millions d’euros pour prêter aux entreprises via Finsquare
Face à Starlink, OneWeb lève 400 millions de dollars auprès de SoftBank et Hughes
[Webinar] Accès aux services digitaux & identité digitale : comment répondre aux attentes de vos clients ?
CES: Drones désinfectants, masques intelligents… quelles sont les dernières innovations anti-Covid?
Streamland Media rachète les activités post-production de Technicolor pour 30 millions d’euros
Microsoft
Covid-19: Microsoft, Salesforce et Oracle travaillent sur un passeport de vaccination
Robots logistiques: pourquoi Scallog se lance aux Etats-Unis