ActualitéBusinessMarketing & Communication

Retour sur la conférence privée FrenchWeb | D-AIM : Osez la combinaison IA+HUMAIN pour développer votre stratégie marketing

Il y a 8 jours a eu lieu la conférence privée sur le thème « OSEZ LA COMBINAISON IA+HUMAIN POUR BOOSTER VOTRE STRATEGIE MARKETING ».

Une vingtaine de dirigeants se sont rendus, à l’invitation de Stephane Amarsy, CEO de D-AIM, chez FrenchWeb, accueillis par Richard Menneveux

A la sortie, tous nous ont dit « On ne remplace pas ce type de rencontres entre pairs par une réunion Zoom ! ».

Ni (en off) par un salon.

Retour sur cette conférence sur invitation 

Le premier enseignement : alors que la reprise est là – dans un paysage remodelé – il est plus vital que jamais de disposer de réseaux de pairs et de sources d’information fiables. Ce format privé a permis un véritable échange, avec des discussions franches, quitte à parfois se faire challenger…

L’esprit de la conférence

Un sujet de fond.

Deux sessions ont abordé l’un des plus grands défis commerciaux d’aujourd’hui pour les décideurs – engager ses clients durablement pour augmenter ses performances marketing – avec l’éclairage d’un expert en la matière, Stéphane Amarsy, CEO Fondateur de D-AIM, présentant une approche radicalement différente, osant la COMBINAISON IA+HUMAIN.

Le témoignage précieux de trois dirigeants qui ont sauté le pas, à des degrés divers:

Un modérateur : Maxence Fabrion,  journaliste chez FrenchWeb qui a mené l’échange dans une énergie constructive, entre leaders visionnaires.

Crédit : Decode Media.

En synthèse 

Nous connaissons Stéphane Amarsy, CEO fondateur de D-AIM et l’auteur de Mon directeur marketing sera un algorithme, L’intelligence artificielle remplacera-t-elle les marketeurs ? » pour son franc-parler. D’entrée de jeu, il assène une vérité irréfutable : «Aujourd’hui le marketing n’est qu’un compromis. Imaginons que nous testions une couleur en A/B testing dans un email et que 55% des répondants préfèrent le bleu au rouge. Nous allons faire du bleu. Et nous acceptons d’insatisfaire 45% des personnes. Cela s’appelle un compromis».

Sa proposition : «Aujourd’hui, une équipe marketing passe 85% de son temps à faire de la production. Faisons en sorte, grâce à l’automatisation, que la production ne prenne que 15% du temps et que les 85% restants soient consacrés à la créativité, à l’imaginaire et à l’expérience du consommateur.»

Comment ? 

Inverser le marketing. Au lieu de penser campagne (et donc compromis ) D-AIM propose de partir du client et de nouer une relation unique entre un consommateur et une entreprise, de manière éthique, sans perdre de vue l’objectif business de l’entreprise. D-AIM parle de l’Individuation Marketing®, la capacité à « dédier un marketeur virtuel à chacun des clients pris individuellement ».

Pour Bertrand de Saint-Germain, DGA Marketing Client et Diffusion CMI France (ELLE, Télé 7 jours…) dont le groupe utilise la solution D-AIM, il s’agit de « se réemparer de l’essence même du marketing. Recréer de nouvelles expériences clients ».

Les 3 défis 

  • Défi technologique: D-AIM montre que cela fonctionne.
  • Défi humain: les équipes. Se référant au CRM classique, Bertrand de Saint-Germain l’avoue : « C’est assez rassurant d’être mobilisé par la statistique ».  Mais une fois la problématique « à qui j’envoie, quoi, à quel moment, par quel média ? » déportée à la machine, ses équipes ont pu, avec enthousiasme, souligne t-il, se consacrer à leur vraie mission, celle de développer de nouveaux produits. Par exemple autour de la marque ELLE, le site, les magazines, peut-être dans le futur des box, et certainement de nouveaux services à inventer.
  • Concevoir le marketing différemment. Graziella Kaeuffer Royer, Directrice CRM de Courir, est persuadée que passer de campagnes à contenus est le sens de l’histoire. Elle et ses équipes abordent cette phase avec succès, en consacrant, dans ce secteur si concurrentiel de la « sneaker », une large part aux contenus. Par exemple, Courir a pris le parti pris de ne pas reprendre tel quel toutes les campagnes de ses partenaires équipementiers sportifs, mais de les remettre « à la sauce Courir ».

L’entreprise Aumax pour Moi, créé en 2017, aborde une nouvelle phase. « Nous sommes tous les jours dans le quotidien de nos clients, mais ils ne viennent pas forcément nous voir », regrette Hugues Mercier, Directeur Général d’Aumax pour moi (Crédit Mutuel Arkéa).

La problématique de la néo banque, explique-t-il, est celle-ci : « Nous acquérons, de la part de ces clients qui bénéficient pour 0 euro d’une foule de services qui sont normalement payants, d’une grande quantité de données. Comment arriver à valoriser cette donnée et créer de la valeur pour nous ? » Tout en reconnaissant « qu’une IA ne vendra pas un appartement », Hugues Mercier estime que cela passe par la dématérialisation de certains process. Pousser des opportunités et « craquer » ce modèle de l’individuation est sur la road map du directeur général et de ses équipes .

Pour aller plus loin:

« Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à la gestion de nos membres. Le destinataire des données est l’éditeur de FrenchWeb: Decode Media SAS au capital de 75 192 euros, 55 rue de Bretagne 75003 Paris. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Vous pouvez l’exercer en vous adressant à Decode Media SAS. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. » 

Laurence Faguer

I’m a proud Expert Retail for FrenchWeb / DECODE MEDIA As Business Strategist, I’m helping smart companies connect to the best tech solutions I identify in person in the U.S., to generate sales using the data that they already own. Let’s talk!
Bouton retour en haut de la page
Retour sur la conférence privée FrenchWeb | D-AIM : Osez la combinaison IA+HUMAIN pour développer votre stratégie marketing
Cajoo
Carrefour s’allie à Uber Eats et Cajoo pour se lancer dans le quick commerce
Le fonds White Star Capital lève 500 millions de dollars pour se renforcer en France
BioTech : DNA Script lève 142 millions d’euros de plus pour son imprimante à ADN
Trottinettes électriques: la startup allemande Tier voit sa valorisation s’envoler à 2 milliards de dollars
Industrie: la France mise 800 millions d’euros dans la robotique pour numériser les usines
Data center: le Québec, nouvel eldorado pour les géants de la Tech?