A la uneStart'inPost

Dashlane, une start-up française pour un succès mondial

Frenchweb vous propose de découvrir une série de portraits de jeunes entreprises innovantes des secteurs du commerce, de la sécurité numérique et des objets connectés. Cette semaine, Dashlane, le gestionnaire de mots de passe et éditeur d’un portefeuille numérique, basé à New York et Paris.

Frenchweb : Quel service propose votre entreprise ?

Emmanuel Schalit, CEO : Dashlane simplifie et sécurise la gestion des mots de passe et des paiements. C’est la solution idéale pour faire face au problème rencontré par des centaines de millions d’utilisateurs d’Internet dans le monde entier : la gestion des identifications et des paiements quels que soient le site Web ou le terminal. Trois millions de personnes utilisent Dashlane afin de gérer leurs mots de passe, de s’identifier automatiquement, de générer des mots de passe sécurisés, ou encore d’effectuer des paiements sur n’importe quel site Web. La solution a été plébiscitée par de grandes publications, notamment le Wall Street Journal et le New York Times.

Quel est le bilan de votre activité depuis la création, et quels sont vos objectifs actuels?

Depuis notre création en 2009, nous avons levé plus de 30 millions de dollars, notamment auprès de Bessemer Ventures qui a financé Skype ou Linkedin. Nous sommes soixante salariés répartis entre New York, Londres et Paris. Trois millions de personnes utilisent déjà Dashlane pour sécuriser leurs mots de passe et leurs transactions. Nous connaissons une très forte croissance mais nous souhaitons l’accélérer encore : il y plus de deux milliards d’internautes dans le monde, pour qui la sécurité des mots de passe est devenue un enjeu majeur. Nous travaillons dur pour construire une solution qui réponde à leurs besoins et leur faire connaître. Nous avons des utilisateurs dans près de 200 pays mais ils sont principalement concentrés aux Etats-Unis, en France et au Royaume-Uni. Nous souhaitons rapidement nous déployer sur de nouveaux marchés.

EmmanuelSchalit_edited-1

Comment évolue votre marché, et quelle est votre vision du secteur?

Les consommateurs ont de plus en plus de difficultés avec la gestion de leurs mots de passe. On possède aujourd’hui tellement de comptes en ligne, souvent plus d’une cinquantaine, qu’il est impossible de mémoriser des mots de passe sécurisés (générés aléatoirement à partir de caractères alphanumériques) et différents pour chaque site. Alors que les piratages et les usurpations d’identités se multiplient, il n’est pas raisonnable d’utiliser le même mot de passe partout. On circule aujourd’hui sur Internet comme on conduisait dans les années 60, sans ceinture de sécurité, et cela fait des dégâts. Nous avons construit une « ceinture de sécurité » et nous constatons un fort engouement pour notre produit.

Racontez-nous les difficultés que vous avez du surmonter, et comment?

Nous sommes une entreprise internationale depuis le premier jour, avec un bureau à Paris et un bureau à New York, un produit dans chaque langue. Cela a été un véritable challenge au départ. Nous l’avons surmonté car nous avons très tôt développé une culture internationale, des valeurs communes et nous avons utilisé des outils et méthodes pour fluidifier la communication d’un côté à l’autre de l’Atlantique. Aujourd’hui, c’est un véritable atout pour notre développement international.

Dans notre domaine, le challenge permanent, c’est d’offrir une expérience simple à l’utilisateur. La sécurité en ligne est un sujet complexe, mais si l’expérience utilisateur n’est pas « limpide », le produit n’est pas utilisé et il n’y a pas de sécurité….Il faut donc trouver le bon compromis.

Quels conseils donnez-vous aux entrepreneurs de votre secteur ? Et plus particulièrement dans leur prochaine étape de levée de fonds?

Soyez ambitieux ! Ne vous fixez pas de limites ! Sur le web, c’est souvent celui qui a le plus d’ambitions, et le plus de moyens qui gagne. Quand on est sur un marché porteur et qu’on a un bon produit, il ne faut donc pas hésiter à avoir une vision mondiale et à chercher à lever beaucoup de fonds.

[tabs]

[tab title= »A propos de Dashlane »]

Secteur d’activité : e-sécurité, paiement en ligne.
Les fondateurs : Bernard Liautaud, Alexis Fogel, Jean Guillou, Guillaume Maron
Sièges : New York et Paris
Fonds levés : 30 millions de dollars auprès de Bessemer Ventures, FirstMark Capital et Rho Ventures

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »L’avis de Hugues Hansen, DG de Start’inPost »]

Capture d’écran 2015-05-11 à 12.17.25« Dès qu’une solution a commencé à faire ses preuves sur un premier marché, il faut aller de l’avant, et viser plus haut très rapidement, en levant massivement des fonds si nécessaire. Cependant, il faut être certain que les résultats sur le marché d’origine sont réplicables à une échelle plus large et dans un contexte différent (avec une évaluation précise des marchés cibles et de leur rentabilité). Une expérience utilisateur irréprochable est un prérequis incontournable au bon développement d’une start-up. »

 

 

[/tab]

 

 

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Start’inPost en bref »]

 

Start-inPost-logo

Start’inPost est un programme d’accompagnement pour start-up. Il se déroule de manière intensive sur un an et a pour objectifs à la fois de raccourcir le « time to market » et de mettre la start-up dans les meilleures conditions pour développer son activité ou son projet.

Pour contacter Start’inPost, rendez-vous sur Twitter : @startinpost

Plus d’informations à propos de Start’inPost :
Contact : Start’inPost
Site Web : startinpost.com

[/tab]

[/tabs]

[Contenu réalisé en partenariat avec Start’inPost, accélérateur du Groupe La Poste]

contenu initialement publié le 11 mai 2015

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This