Actualité

Datacenters: Facebook pourrait débourser 1,5 milliard de dollars pour un empire du stockage

Facebook serait sur le point d’ouvrir un nouveau datacenter à Altoona, dans l’état de l’Iowa. C’est en tout cas ce que révèle VentureBeat, qui ajoute que le projet devrait coûter 1,5 milliard de dollars pour une surface de 130.000 m², ce qui en ferait un des plus grands datacenters du monde.

Les datacenters servent d’espace de stockage d’information et de données numériques, comprenant les e-mails, les vidéos ou, dans le cas de Facebook, les mises à jour de statuts et de photos. Pour financer ce datacenter, le réseau social pourrait chercher à obtenir des subventions liées à l’utilisation de l’énergie éolienne pour générer une partie de l’énergie nécessaire au site.

Le réseau social qui dispose d’une gigantesque base de données dispose déjà de serveurs dans l’Oregon et en Suède.

Par ailleurs, Google souhaiterait développer davantage ses datacenters à Council Bluffs, dans l’Iowa. Un investissement de 400 millions de dollars qui porterait la participation totale de la société de recherche en ligne dans l’Iowa à environ 1,3 milliards de dollars.

«L’ampleur de ces investissements est sans précédent », a déclaré John Boyd, un consultant qui suit de près les investissement dans les datacenters. Il ajoute « Le seul état qui profite de tels investissements est l’état de Washington, dans lequel Dell, Microsoft, Yahoo et d’autres sociétés ont été attirées par l’énergie hydroélectrique à faible coût de la région».

Le nombre de datacenters a explosé au cours des dernières années.

Google a également annoncé début avril le commencement des travaux d’extension de son Data Center de Mons, en Belgique. Au total, le géant américain investira plus de 300 millions d’euros dans ce projet, qui permettra la création de 180 à 230 emplois.

Infographie des plus gros sites web disposant de datacenters

Datacenter

Apple, de son côté, a profité de la publication de son bilan environnemental 2012 pour annoncer l’ouverture de son datacenter dans la ville de Reno au Nevada. La firme de Cupertino dispose déjà d’une installation temporaire sur place qui couvre 2 000 mètres carrés contre 46 000 pour le data-center de Maiden et 32 000 mètres carrés pour celui de Prineville.

apple reno datacenter

Et en France…

On recenserait aujourd’hui 135 datacenters en France. Cependant, 80% du parc aurait plus de dix ans et ne serait pas aux normes pour héberger du cloud computing. C’est en tout cas ce que déclare Didier Soucheyre, Pdg de Neo Telecoms, au site Distributique. « La puissance électrique, la qualité des bâtiments, les générateurs, les onduleurs, les capacités de refroidissement ne correspondent pas toujours aux besoins du marché. La carte des datacenters existants recouvre donc des réalités très différentes. », ajoute t-il.

Aujourd’hui, de nombre d’acteurs, français ou internationaux, lancent des projets en région française. Google, Amazon, et IBM son déjà bien implantés. Ce dernier a même récemment créé de nouvelles salles dans son datacenter à Montpellier.

On compte également bon nombre de pure players sur le marché, comme Interxion, Telecite, Telehouse, etc. mais aussi beaucoup d’acteurs régionaux tels que Jaguar à Marseille, CIV à Lille…

Les réseaux se développent. Néo Telecoms compte à ce jour six datacenters, tandis que Cheops compte déployer un deuxième datacenter près de Bordeaux. Ils sont entourés de prestataires, des PME comme OVH, Ikoula, Gandhi, ou encore Cloudwatt et Numergy.

Enfin, Toshiba a de son côté inauguré fin mars un datacenter à Lyon. Ce dernier lui servira à héberger des données et des applications liées à l’e-santé, l’éducation et à la gestion de l’énergie, ainsi qu’à ses besoins internes. Le groupe s’appuie sur l’expertise de sa SSII CEBEA. Ce centre alimentera également le projet d’éco-quartier lyonnais Confluence.

Découvrez également notre article [Reportage] Virée au féminin dans les coulisses d’un datacenter

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “Datacenters: Facebook pourrait débourser 1,5 milliard de dollars pour un empire du stockage”

  1. Il serait utile que la création de datacenters servent aussi à faire des économies.Puisqu’avec la chaleur des datacenters il est possible de chauffer des quartiers entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This