ActualitéAsieBusinessMedia

[DECODE] Jike, le réseau social financé par Tencent qui a le vent en poupe en Chine

Pendant que les réseaux sociaux américains attirent l’attention du monde entier, Facebook et Twitter en tête, la Chine devient un peu plus chaque année un important vivier de plateformes permettant de connecter les gens entre eux. Si WeChat, l’application multi-services de Tencent comptant plus d’un milliard d’utilisateurs, est désormais bien connue des deux côtés de l’Atlantique, notamment auprès des commerçants américains et européens qui s’appuient sur cette plateforme pour attirer les touristes chinois, d’autres réseaux sociaux, qui échappent encore aux radars de l’Occident, prennent leur envol en Chine.Apple-converted-space »> 

Dans l’Empire du Milieu, le réseau social du moment se nomme ainsi Jike, un terme qui signifie «immédiatement» en chinois. A la croisée des chemins entre Facebook et Reddit, cette plateforme, fondée en janvier 2015 à Shanghaï, est à la fois un réseau social et un agrégateur d’informations. Cette application permet en effet de connecter les Millennials chinois entre eux au travers de leurs centres d’intérêt. A partir des goûts de chacun, des groupes se forment dans ce que Jike décrit comme des «cercles d’intérêt» pour permettre aux utilisateurs de se retrouver selon leurs affinités et échanger sur les sujets qui leur tiennent à coeur. Le concept rappelle quelque peu les «Subreddits», ces forums de discussion auxquels les utilisateurs de Reddit s’abonnent pour échanger autour d’une thématique. A ce jour, la start-up chinoise revendique 250 cercles d’intérêt.

Une plateforme à mi-chemin entre réseau social et agrégateur d’informations 

Mais le réseau social ne s’arrête pas là puisqu’il permet de s’informer. En effet, l’application offre la possibilité de recevoir des informations que l’utilisateur peut classer en fonction du degré d’importance qu’il leur accorde. S’appuyant sur des algorithmes, Jike permet ainsi de créer un flux personnalisé d’informations sur lesquelles les utilisateurs sont par la suite susceptibles d’échanger dans leurs cercles d’intérêt. En résumé, il s’agit d’un agrégateur comme Toutiao, mais offrant davantage de contrôle et d’interaction à l’utilisateur.Apple-converted-space »> 

Populaire auprès des jeunes Chinois, le concept a séduit le Tencent, propriétaire de WeChat, qui a décidé d’entrer au capital de la jeune pousse. Le géant chinois a notamment dirigé un tour de table de 30 millions de dollars il y a un an pour financer le développement de l’application. Auparavant, la plateforme avait tellement plu à Tencent que le groupe chinois avait voulu lancé une application similaire, baptisée «Lizhi». Cependant, cette dernière aura eu une existence éphémère. Lancée le 31 janvier 2018, elle a été enlevée dès le 1er février, victime d’un tollé général sur les réseaux sociaux, la plupart des Chinois estimant qu’il s’agissait d’un parfait copié-collé de Jike. La polémique était telle que Wa Nen, le CEO de Jike, a calmé le jeu en rappelant que Tencent était un investisseur de Jike. Dans la foulée, Tencent a remis au pot. Faute avouée, faute à moitié-pardonnée…

Reddit, illustration des ambitions de la Tech chinoise à l’international 

Avec Jike, Tencent dispose d’une corde supplémentaire à son arc sur le marché des réseaux sociaux. Si WeChat reste de loin sa plateforme la plus connue, le groupe chinois possède aussi une autre application populaire : QQ. Cette dernière, qui revendique près d’un milliard d’utilisateurs, était au départ considérée comme le «MSN de la Chine». Elle propose désormais une large variété de services, comme des jeux en ligne, de la musique, des films, du commerce en ligne, du microblogging ou encore le paiement mobile.Apple-converted-space »> 

Selon Statista, il y a actuellement près de 620 millions d’utilisateurs sur les réseaux sociaux en Chine, un chiffre qui devrait atteindre 725 millions d’utilisateurs en 2022. Une marge de progression qui devrait aiguiser l’appétit des géants du secteur, à l’image de Weibo, surnommé le «Twitter chinois», ou de Baidu, moteur de recherche le plus utilisé en Chine, qui a lancé Baidu Tieba, l’un des plus grands forums en ligne dans l’Empire du Milieu. Toutefois, le marché domestique ne contente plus les BATX (Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi) qui nourrissent désormais des ambitions internationales. C’est notamment le cas de Tencent qui devrait investir massivement dans Reddit, le réseau social américain surnommé «la homepage de l’Internet». Ce dernier serait en passe de boucler un tour de table compris entre 150 et 300 millions de dollars dans le cadre d’une opération dirigée par le géant chinois.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This