ActualitéDesign

[Design] Ten by Fotolia: « Surf in the City » de Paul Ripke et Nik Ainley, entre mythes et technologie…

[PUBLI REDACTIONNEL]

Le concours « Ten by Fotolia » met en avant des artistes du monde entier.Ce mois-ci, le troisième binôme est constitué de deux artistes autodidactes : Paul Ripke, photographe allemand, et Nik Ainley, illustrateur numérique anglais.

Après Lucia Giacani & Mateusz Chmura, ce mois-ci, TEN réunit deux artistes de pays différents, qui ne se connaissent pas, mais qui ont pourtant un point commun : ils sont autodidactes. Leur métier, ils l’ont appris par eux-mêmes, jusqu’à se hisser au rang de professionnels. L’expression « quand on veut on peut », semble prendre tout son sens avec ces deux artistes… Mais attention, on ne devient pas professionnel de l’image en claquant des doigts ; curiosité et persévérance sont de mise.

03-paul-nik-650x400

le travail de ce troisième binôme d’artistes de la saison 3 de TEN est disponible ici au format PSD pendant 24 heures.

En bon résident de la ville, le photographe Paul Ripke a souhaité réaliser une œuvre « qui représente la ville de Hambourg d’un point de vue futuriste ». Les plus observateurs reconnaîtront, en effet, le grand port de la ville de Hambourg, « Hafencity ». Un lieu où grues et éoliennes, industrie et écologie se côtoient… Les autres pourront se laisser emporter par le mystère de cette création…

Nous sommes au crépuscule d’une époque, à la fin d’une ère sur laquelle la nuit va s’abattre. Tout semble étrangement calme. Le mouvement est induit partout ; le remous des vagues, le surfeur en suspens, les voiles au lointain… et pourtant, tout semble étrangement figé.

Avant la mise en ligne de la création, les deux artistes révèlent l’une de leurs techniques de création :

Le photographe utilise beaucoup la postproduction lorsqu’il travaille : « au départ, j’ai tendance à faire un peu de montage sommaire pour me faire une idée de la façon dont je vais optimiser la photo pour arriver au résultat que je cherche à obtenir ».

Nik Ainley, lui, possède une technique de travail très empirique : « j’assemble très vite les éléments sous Photoshop, je les déplace, je modifie l’éclairage, je regarde ce qui rend bien. Parfois, vous devez essayer quelque chose pour voir à quoi cela va ressembler ». En fonction de ce qu’il souhaite réaliser, il essaie toutes sortes de techniques jusqu’à trouver celle qui convient le mieux.

Mateusz-Chmura-HD
L’Allemand Paul Ripke, aujourd’hui photographe professionnel, n’a pourtant jamais étudié « quoi que ce soit en rapport avec la photographie »… ce qui ne l’a pas empêché, à force de travail et de curiosité, de convaincre des marques telles que Red Bull, Axe, Hermès Europe ou encore Hugo Boss.

Il ne le cache pas, « pour être photographe, il faut savoir « être créatif et (…) savoir comment utiliser votre équipement », avant d’ajouter « mais en fin de compte tout cela n’est que théorique. La plupart du temps il vous suffit de sortir et de vous y mettre ».

Mateusz-Chmura-HD
Illustrateur numérique anglais, Nik Ainley nous confie : « mon parcours n’a absolument rien à voir avec la création artistique. Après avoir quitté l’école, j’ai fait des études de physique à Londres, et c’est à cette occasion que j’ai fait la découverte de Photoshop ». Captivé par l’outil, il passe alors la plupart de son temps à essayer de le maîtriser. Le déclic a lieu ; il sait que sa vie ne sera pas consacrée à la physique, mais bien à art numérique.

S’il se définit comme chanceux, c’est bien sa détermination et sa soif d’apprendre qui lui ont permis de percer dans le métier et de conquérir de grandes marques et agences (Starbucks, Virgin, Pepsi…).

Découvrez la vidéo teaser de cette jolie rencontre et les coulisses de la création :

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[Design] Ten by Fotolia: « Surf in the City » de Paul Ripke et Nik Ainley, entre mythes et technologie…
Hyperconnexion : « se connecter aux autres pour éviter de se connecter à soi-même »
French Tech : Alexandre Fretti quitte Webhelp pour prendre la tête de Malt
SoftBank lance un fonds de 100 millions de dollars dédié aux entrepreneurs issus de la diversité
Digital Virgo rachète DOCOMO Digital Solutions pour asseoir son expansion internationale
Cloud: Paris et Berlin s’allient « pour une infrastructure européenne de données »
Taxe Gafa: la France maintient son projet malgré les menaces américaines
Copy link