ActualitéEuropeTech

Orangecast, l’arme française pour espérer contrer Netflix

L’arrivée de Netflix en France prévue pour septembre 2014 continue de préoccuper les acteurs du paysage audiovisuel français. Pour la contrer, Orange préparerait ainsi sa propre offre de vidéo à la demande par abonnement (SVoD), 100% made in France. Le groupe prendrait la tête d’une structure mettant en avant les « contenus de France », à la demande d’Arnaud Montebourg, selon L’Express.

Cette nouvelle offre de service, surnommée Mercury, est destinée aux foyers qui n’ont pas accès à la TV par ADSL en triple play. L’opérateur historique planche depuis six mois sur sa propre clef HDMI, à brancher sur un téléviseur de salon. La date de commercialisation d’Orangecast n’a pas été communiquée.

Concurrencer l’offre de SFR

Cette clef baptisée « Orangecast » permettra d’accéder à des chaînes de TV gratuites, à des jeux, au site Deezer – dont Orange est actionnaire-, à la vidéo à la demande (VoD) issue d’Orange Cinema Séries (OCS). Elle devrait fonctionner grâce à Sosh, la marque low-cost d’Orange. Depuis mars 2014, SFR propose déjà une offre similaire avec la clef « Chromecast » de Google, vendue 35 euros.

Reste que l’implantation de Netflix en Europe avec un siège au Luxembourg fait polémique. Elle permettra en effet à l’Américain d’échapper aux taxes et aux contraintes liées à l’exception culturelle française.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et vidéos libres de droits

Tags

Mathilde Hodouin

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Orangecast, l’arme française pour espérer contrer Netflix
Explosion du e-commerce pour le BtoB
Marseille: un data center inauguré dans une ancienne base allemande de sous-marins
Jeux vidéo: Sony prend une part minoritaire dans Epic Games (Fortnite) pour 250 millions de dollars
[Webinar] Summer Camp New Retail: Préparez votre rentrée
Après l’échec de Mixer (Microsoft), le célèbre joueur Ninja fait son retour sur YouTube
Malgré la crise, SAP dévoile un bénéfice plus important que prévu au second trimestre
Copy link