ActualitéDesignFocus

[Design] Quand la photographie «flat lay» est au service du storytelling

À l’évocation du mot «minimalisme», le baromètre des tendances s’affole depuis quelques années déjà et le design n’y a pas échappé. En témoigne le design d’intérieur, le low poly, les pictogrammes et bien évidemment, le flat design pour le graphisme ; l’arme idéale pour communiquer. Esthétique, il est surtout fonctionnel, et c’est aussi ce qu’on demande à une image. Pas étonnant donc qu’il fasse des émules en photographie !

Women's accessories

Version cool, géométrique et moderne des classiques packshots de produits, la photographie flat lay est une mise en scène artistique prise en plongée. Cette tendance repose sur le même principe simple que le flat design : less is more

Fonds neutres et minimalistes, respect des principes élémentaires du cadrage et de la composition, en particulier de la règle des tiers, la photographie flat lay a cet avantage d’instaurer l’ordre et l’harmonie, permettant aux concepteurs publicitaires par exemple de jouer sur le texte sans compromettre excessivement l'image. 

La diversité des thématiques est une caractéristique de la photographie flat lay. Difficile de penser à un ensemble qui ne pourrait pas être organisé selon ces règles. Les premières victimes sont la mode, la nourriture, la beauté et la technologie. Pas un compte de blogueur branché sur Instagram n’y échappe. Pas une banque d’images non plus, comme le montrent les collections Fotolia. Cependant, ces mises en scènes ne sont vraiment intéressantes que si elles racontent une histoire. Et c’est là le deuxième point fort de la photographie flat lay et sans doute l’autre raison de son succès : elle sert parfaitement une autre tendance apparue en photographie ; le storytelling. L’image plus qu’une illustration, une histoire à elle seule.

Ne dit-on pas en effet qu’une image vaut mille mots ? Quelques secondes à peine suffisent pour comprendre, synthétiser, mémoriser une image et surtout, générer un engagement. Un pouvoir que tout professionnel de la communication se doit d’exploiter pour raconter sa marque, l’histoire de son produit et créer une rencontre émotionnelle avec son public pour en faire sinon un ambassadeur, un fan. La photographie flat lay dont la composition hyper codifiée fait «oublier» la forme en la standardisant, au profit du message et de l’émotion qui est une forme de photographie tout à fait adaptée à la narration visuelle.

Ordre strict ou bazar organisé, la photographie flat lay, comme tout ce qui est minimaliste, semble enfantine. Elle est en fait le fruit d’une planification minutieuse et d’un habile arrangement qui ne sert qu’une intention et ne répond qu’à un besoin dans une société qui se noie sous les informations et les images : délivrer un message sous une forme la plus simple possible.

fotolia2

 

 

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

FrenchWeb

Pour contacter la FrenchWeb, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This