BusinessDecode BusinessEuropeMarketing & CommunicationTechTV

Digilinx, maison-mère des BigBoss, lève 18 millions d’euros pour tisser sa toile d’événements B2B en Europe

Interview d'Hervé Bloch, fondateur de Digilinx

Huit ans après sa création, Digilinx s’apprête à entamer une nouvelle phase de son développement. En effet, la société qui a propulsé Les BigBoss, ces événements de trois jours conçus pour favoriser le business dans une ambiance décontractée, souhaite désormais s’ouvrir à l’international. Et pour y parvenir, l’entreprise lancée par Hervé Bloch vient de lever 18 millions d’euros. L’opération a été réalisée auprès du fonds parisien Montefiore Investment, qui devient à cette occasion l’actionnaire majoritaire de Digilinx. 

Fondée en 2011, Digilinx a bâti sa notoriété autour des BigBoss, des événements qui regroupent depuis 2013 des décideurs du digital deux fois par an pour développer une nouvelle manière d’envisager le business. L’hiver, cette «colonie de vacances professionnelles» prend la direction de la montagne et du ski, tandis que l’été, elle se ressource autour de la mer et sous le soleil. Avec ce format, l’idée est de nouer des deals loin du stress et de la courtoisie glaciale d’un cadre institutionnel, le tout grâce à des algorithmes de matchmaking business pour organiser les bonnes rencontres entre décideurs et prestataires. Une approche qui a valu aux BigBoss d’être assimilés en 2018 à un «LinkedIn du réel» par le magazine Capital.

L’Europe du Sud et le Canada en ligne de mire 

Mais Digilinx, ce n’est pas seulement Les BigBoss. Surfant sur le succès de ces week-ends fun et business, Hervé Bloch et son équipe ont alors décidé d’étendre leur champ d’action en s’ouvrant à de nouvelles verticales, comme les ressources humaines, la finance et la gestion, la communication et le marketing, ou encore l’immobilier. Pour ce faire, des dîners VIP sont organisés à La Galerie, le QG professionnel de Digilinx à Puteaux, ainsi que des journées thématiques pour créer un cadre propice aux échanges informels. A ce jour, la société indique avoir organisé 80 événements ayant permis de réunir 2 500 décideurs et près de 300 prestataires. Plus de 90 millions d’euros de volume d’affaires ont été générés via ces événements B2B. 

Avec l’apport de Montefiore Investment à son capital, Digilinx entend désormais alimenter une croissance externe pour s’étendre en dehors de l’Hexagone. Dans ce cadre, l’Europe du Sud (Espagne, Italie…) ou même le Canada sont des pistes envisagées par la société. Pour l’heure, Hervé Bloch ne ferme aucune porte. 

Digilinx : les données clés

Fondateur : Hervé Bloch
Création : 2011
Siège social : Puteaux (Hauts-de-Seine)
Effectifs : 25 collaborateurs
Secteur : Événementiel B2B
Marché : rencontres d’affaires dans un cadre informel


Financement : 18 millions d’euros en septembre 2019 auprès de Montefiore Investment

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Digilinx, maison-mère des BigBoss, lève 18 millions d’euros pour tisser sa toile d’événements B2B en Europe
La startup Element AI lève 150 millions de dollars pour aider les entreprises à adopter l’intelligence artificielle
Vers la fin des contenus clickbait sur Google?
WeWork confirme son intention d’entrer en Bourse et restreint les pouvoirs de son PDG
[DECODE] Comment Instagram a fait exploser ses revenus publicitaires
Des employés à temps partiel de Whole Foods (Amazon) privés de leurs avantages médicaux
Libra: « Nous n’avons pas vocation à jouer les pirates »
Enquête aux Etats-Unis sur un système de freinage automatique de Nissan
Téléconsultation: la consolidation se poursuit avec le rapprochement des startups Medadom et Docadom
Le Decode de la semaine avec Julia Bijaoui (Frichti) et Richard Menneveux (Decode Media)
[DECODE] Instagram & la publicité: comment le réseau a cloné Snapchat pour accélérer