ActualitéGood Morning FrenchWeb

[DIRECT] GOOD MORNING FRENCHWEB

Une émission animée par Marion Moreau, Laetitia Lienhard et Richard Menneveux

Bienvenue à tous dans ce nouveau rendez-vous que nous vous proposons dès 8h du lundi au vendredi.

Dans cette période complexe, nous tenterons de prendre de la hauteur pour mieux comprendre les perspectives qui s’offrent à nous, ainsi que les solutions opérables qui répondent aux problèmes concrets que nous rencontrons au cours de cette crise qui s’annonce longue et probablement à répétition.

Listen to « Good Morning FrenchWeb » on Spreaker.

Pour cette première édition de Good Morning FrenchWeb, nous vous proposons de retrouver Carlos Diaz, qui est désormais confiné à San Francisco puisque l’État de Californie a décrété cette nuit un confinement général de la cinquième puissance mondiale.

Nous retrouverons Mathilde le Rouzic de la start-up Hellocare pour parler des services de téléconsultation médicale puis Franck Zal, qui est un scientifique français, docteur en biologie marine, avec qui Marion Moreau abordera le sujet du biomimétisme.

Parmi l’ensemble des acteurs de l’économie, les freelances sont particulièrement touchés par cette crise, nous ferons le point avec Vincent Huguet, le CEO de Malt, une plateforme de mise en relation de travailleurs indépendants et d’entreprises.

Comme chaque vendredi, nous concluerons avec le Decode de la semaine animé par Marion Moreau, qui reçoit Patrick Bertrand afin d’analyser l’actualité de la semaine.
Bouton retour en haut de la page
[DIRECT] GOOD MORNING FRENCHWEB
Formation aux métiers du numérique: O’clock lève 4 millions d’euros auprès d’Educapital et Ring
Comment Amazon a transformé Prime en levier magique d’acquisition
E-santé: l’Américain Aptar rachète le Français Voluntis, spécialisé dans les logiciels de suivi médical
HR Tech: Deel lève 425 millions de dollars supplémentaires pour faciliter les recrutements à l’étranger
Digital Marketing en 2021: le temps de l’action et du sens pour convaincre des clients potentiels
N26
La néobanque allemande N26 lève 777 millions d’euros pour une valorisation à 7,76 milliards d’euros