ActualitéAffaires publiques

Données personnelles : la Cnil adresse à Google un dernier ultimatum

Le géant du Web dispose de 3 mois pour se mettre en conformité, sans quoi la Cnil lui infligera une amende… De seulement 150 000 euros. 

Aujourd’hui, la Cnil a mis en demeure le géant Google, qui dispose de trois mois pour se mettre en conformité avec la loi française concernant la protection des données.

Cette décision intervient à la suite d’une enquête menée de février à octobre 2012 par le G29 (groupement des Cnil européennes) : le 16 octobre dernier, les autorités européennes de protection des donneés avaient déjà donné un délai de 4 mois à Google pour se mettre en conformité.

Aujourd’hui, seule la Cnil française assigne en son nom le moteur de recherche. Les autorités des autres pays européens (Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas et Royaume-Uni) continuent leur enquête.

D’après l’autorité de protection des données, les manquements de Google sont les suivants : sa nouvelle politique de confidentialité, mise en place en mars 2012, empêche les internautes de connaître l’utilisation qui sera faite de leurs données personnelles, et de les maîtriser.

Le moteur de recherche dispose donc de trois mois pour informer les internautes des modalités d’utilisation et de la durée de conservation de leurs données personnelles. Au terme de cette mise en demeure, s’il ne prend pas les mesures requises par la Cnil, Google pourra écoper d’une amende de 150 000 euros. Un montant insignifiant pour la firme de Mountain View, dont le chiffre d’affaires a atteint 38 milliards d’euros en 2012, et continue de grimper en 2013.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Données personnelles : la Cnil adresse à Google un dernier ultimatum
Comment réussir son entretien en visio?
Médias: les Français moins enclins à payer pour s’informer que la moyenne mondiale
La plateforme OTT Alchimie lance son projet d’IPO pour s’étendre à l’international
Quelle est cette startup que s’arrachent les investisseurs français?
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia