ActualitéTech

dotJS : les géants du net misent sur le javascript pour créer de la valeur

Frenchweb était au dotJS, évènement dédié au javascript

dotjs-2013

« WordPress va de plus en plus migrer du PHP vers le javascript ». L’enjeu est de taille pour le système de gestion de contenu (CMS) le plus répandu au monde, venu lundi 2 décembre pour la seconde édition du dotJS, un évènement dédié au javascript. Certes, le lieu choisi est le Théâtre de Paris, mais l’ambition est belle et bien européenne. D’ailleurs, la majorité des participants ayant fait le déplacement parlent anglais et Deezer a même dépêché une responsable des recrutements pour repérer les talents du milieu.

« Nous ne sommes qu’au début du javascript, c’est une question de performance. Il est plus facile de travailler avec, notamment pour le développement d’applications » nous précise-t-on chez WordPress. Attention toutefois à ne pas confondre java et javascript. « Cela n’a rien à voir, ce sont deux langages très différents. Ne faîtes pas l’erreur, certains pourraient même se sentir insultés » nous prévient-on entre-temps. Que l’on se rassure, l’émergence de ce langage de programmation ne changera pas grand choses pour les sites internet utilisant le fameux CMS. « Cela permettra surtout aux développeurs d’ajouter de nouveaux plugins, de développer et innover plus facilement que par le passée ». Autrement dit, ajouter de la valeur à la plateforme grâce à des tiers personnes. En externe donc.

« Générer de la valeur que nous ne créerions pas nous-même »

Une évolution qui s’opère sur deux lignes. « Il y a d’un côté le front end, qui correspond à l’expérience utilisateur, ce que l’on voit lors de l’utilisation ; et le back end, l’intelligence du système, c’est à dire tout ce qu’un utilisateur ne voit pas ».  C’est sur ce second volet que se situe l’un des principaux enjeux du javascript. «Les sites wordpress seront ainsi plus responsive et moins long à charger ».

dotjs-theatre-spectacle

Côté musical cette fois-ci, «n’importe quel utilisateur javascript peut développer des applications sur Deezer via notre SDK (Software Development Kit, un kit de développement, ndlr)» nous précise Julie Knibbe, évangéliste de la plateforme. « C’est donc bien l’innovation que nous recherchons grâce à ceux qui lanceront, chez nous, de nouveaux services qui apportent de la valeur à nos clients et que nous n’aurions jamais créé de nous-même car cela ne correspond pas à notre coeur de métier ».

Convaincre les développeurs

Le service de musique en ligne, qui a récemment revu son application et ajouté de nouvelles fonctionnalités de recommandations, aborde la question comme un axe stratégique majeur. «Nous sommes plutôt en avance dans ce domaine car les applications ne sont pas encore disponibles sur mobile chez Spotify. Notre système de développement est aussi plus facile».

google-javascript-dotjs-chrome

Google, PayPal ou Mozilla Firefox, venu présenter son dernier né, son système d’exploitation pour mobile, étaient également de la partie. Leurs objectifs : faire acte de présence, et recruter les talents ayant fait le déplacement de toute l’Europe. « On compte entre 850 et 900 participants cette année, dont Brendan Eich, le fondateur du javascript en personne, et de grands noms de l’internet qui n’étaient pas là lors de la précédente édition, à l’exception de Google » nous confie un organisateur. «L’année prochaine, nous espérons faire encore mieux. Nous voulons rassembler la plus grande communauté javascript européenne possible». Toujours à Paris bien sûr.

Crédits photos : Frenchweb
Plus d'infos

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This