ActualitéRetail & eCommerce

[Droit des consommateurs] E-commerce Europe interpelle l’UE sur deux dispositions

Le lobby européen E-commerce Europe a interpellé, le 31 octobre dernier, l’Union européenne sur deux dispositions de la directive « Droits des consommateurs ».

Il s’agit dans un premier temps d’un texte qui oblige le commerçant à rembourser les produits déjà livrés au consommateur, avant même que ce dernier les ai renvoyés. Une règle considérée, dans le communiqué, comme « injuste pour les professionnels » et comme source de nuisance pour « la croissance du e-commerce en Europe ».

La deuxième disposition concerne le point du départ du délai de rétractation lorsqu’un client a effectué une commande de plusieurs produits distincts. La directive prévoit, en effet, que le délai débute seulement après la livraison du dernier colis. Un raisonnement considéré comme « illogique » par le lobby. Selon E-commerce Europe, « il s’agit ici de produits distincts les uns des autres, et non d’une commande d’un produit composé de plusieurs lots. »

Si l’association reconnaît que la protection des consommateurs et la confiance constituent « des éléments essentiels pour favoriser la croissance du secteur », elle estime néanmoins que ces deux dispositions « remettent en cause le juste équilibre entre les garanties de protection du consommateur et la réalité économique du secteur et font peser des contraintes inutiles sur les sites de e-commerce ».

E-commerce Europe appelle donc les autorités européennes à prendre en compte ces préoccupations lors de la transposition de cette directive dans les législations nationales, dont la date limite arrive à échéance dans un an.

Les membres fondateurs de l’association européenne sont : BeCommerce (Belgique), Kauppa.fi (Finlande), FDIH (Danemark), Fevad (France), Netcomm (Italie), Thuiswinkel.org (Pays-Bas), Norge Distansehandel (Norvège) et Svensk Distanshandel (Suède)

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Droit des consommateurs] E-commerce Europe interpelle l’UE sur deux dispositions
Atos: après une véritable série noire, le géant informatique français change de patron
E-santé: DentalMonitoring, nouvelle licorne française après une levée de 150 millions de dollars
Comment vous lancer avec succès dans l’e-commerce BtoB en 2022?
360Learning, fleuron de l’EdTech française, lève 200 millions de dollars
Stripe, la FinTech la mieux valorisée au monde, réalise sa première acquisition en Inde
Porté par Dassault Systèmes et Ubisoft, le logiciel français s’est envolé en 2020