ActualitéBusinessRetail & eCommerce

[E-commerce] Le britannique Dixons seul maître à bord de Pixmania

Le groupe britannique Dixons a récemment annoncé avoir fait l’acquisition des 22% du capital, qu’il ne détenait pas encore, de l’e-commerçant français Pixmania. Pour 10M €, le distributeur anglais devient ainsi l’unique actionnaire de la société.

L’information date du 10 août dernier. Les fondateurs de Pixmania, Steve et Jean-Emile Rosenblum, ont indiqué que l’heure était venue pour eux de quitter définitivement leur société. Les deux frères ont ainsi cédé leurs parts au groupe Dixons, qui détenait depuis 6 ans 77% du capital de l’e-commerçant.

A l’époque, le britannique avait déboursé 266M € pour devenir l’actionnaire principal de la société. Pixmania était alors valorisé 345M €. En 2012, les 22% du capital restant se sont échangés pour « seulement » 10M €. Un montant qui ne valoriserait donc la société que 45,5M € en ne tenant compte que de cette dernière opération. Un chiffre certainement déterminé par l’accord (comprenant des clauses préférentielles) conclu entre les deux entités en 2006, mais qui laisse également poindre une rentabilité affaiblie pour Pixmania.

En effet, selon les informations du Figaro, Pixmania a récemment dû faire face à de nombreuses difficultés. Le Français aurait ainsi enregistré un CA de 843M € au cours de son exercie 2011-2012, en baisse de 10%. Sur la même période, l’e-commerçant aurait par ailleurs accusé « une perte de 25M €, contre un bénéfice de 4,4M € un an auparavant ».

Des chiffres moroses complétés par les propos de Jean-Emile Rosenblum : « Nous laissons notre bébé entre de solides mains ce qui est plus que jamais indispensable dans ces moments de troubles économiques que vit l’Europe depuis quelques années. »

Interrogé par l’AFP, Sebastian James, directeur général de Dixons, a expliqué que cette transaction permettrait au groupe de prendre le contrôle de la stratégie de l’entreprise en difficulté « et d’agir pour améliorer sa performance ».

Créée en 2000, la société Pixmania s’était d’abord spécialisée dans le tirage photos avant de s’orienter vers la vente online de produits électroniques. Quelque années plus tard, la plateforme est devenue un e-commerçant généraliste présent dans 26 pays. Pixmania avait également fait parler de lui en juillet 2011, lorsque le géant Carrefour l’avait choisi pour développer son offre e-commerce, à travers sa filiale e-marchand.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[E-commerce] Le britannique Dixons seul maître à bord de Pixmania
Bourse: comment choisir son broker pour investir depuis son smartphone
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler