ActualitéDistributionFinTech

[E-commerce] Les infos à ne pas rater: 120 000 utilisateurs pour Paylib en deux mois, Monoprix socialise ses points de ventes avec Pinterest…

[tabs]
[tab title= »Monoprix se met à l’heure de Pinterest »]

monoprix

A l’occasion du lancement de la commercialisation de « 5 petites robes noires » dessinées par cinq couturiers de renom, Monoprix s’est allié avec avec Pinterest afin d’offrir la possibilité à ses clients épingler des produits présents magasin. Alors que le distributeur est déjà actif sur le réseau social depuis 2012, il mise sur une stratégie multicanale afin de proposer une expérience « shopping enrichie ».

robe-noire-monoprix

« Grâce à un flash code disponible en magasin, les clients pourront accéder à la photo de leur robe préférée et épingler leur coup de cœur sur leur page Pinterest » explique-t-on chez l’enseigne qui compte déjà 1 500 abonnés sur le média.

Son objectif ? Toucher les 77% d’internautes qui font du repérage en ligne avant de procéder à un acte d’achat selon une étude de la Fevad et parier sur les 80% d’intentions d’achat générés à la suite d’images de produits diffusées sur Pinterest, selon SteelHouse.

[/tab]
[/tabs]

[tabs]
[tab title= »Amazon Prime pour un ami »]

amazon-prime

Alors qu’il se prépare à affronter les fêtes de Noël, Amazon a ouvert la possibilité à ses clients américains d’offrir des abonnements Amazon Prime. Facturés 79 dollars, ceux-ci permettent de profiter de la livraison gratuite pour une durée de deux jours sur plus de 15 millions de produits, mais aussi de visionner 41 000 films et séries télévisées et 350 000 livres.

« Il s’agit d’un cadeau qui peut être apprécié toute l’année. Lorsque vous ajoutez, dans le vaste choix de films populaires, des émissions de télévision et des livres Kindle […], offrir un abonnement Prime, c’est offrir une année de contenus et de divertissement » précise Greg Greeley, vice-président de Amazon Prime.

[/tab]
[/tabs]

[tabs]
[tab title= »Un Black Friday en avance pour eBay »]

ebay-deals

Alors que le Black Friday commence officiellement demain outre-Atlantique, eBay anticipe et a ouvert ce jeudi un site dédié à des bons plans quotidien. Baptisé « eBay deals » ,lusieurs offres seront proposées chaque matin jusqu’au Cyber Monday, le lundi suivant qui clos l’évènement. Pour l’occasion, les frais de livraison seront offerts pour chaque commande.

 

[/tab]
[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Paylib : déjà 120 000 utilisateurs en France »]

Le 24 septembre dernier, La Banque Postale s’est associée à la BNP et la Société Générale pour lancer Paylib, une solution commune pour le paiement en ligne. Au total , 23 millions d’utilisateurs pourront payer en utilisant cette solution qui devient ainsi le premier concurrent de Paypal en France.

Plus de détails avec Bernard Roy, Directeur de la Stratégie à La Banque Postale.

Frenchweb : Quelle est l’originalité de Paylib ? Qu’est ce qui a inspiré Paylib ?

bernard-roy

Bernard Roy : Paylib est la réponse des banques française à Paypal. Son originalité, c’est d’abord d’être la première solution de paiement interbancaire simplifiée et sécurisée pour le paiement en ligne (e-commerce et m-commerce), proposée directement par les banques. Nous avons monté le projet en un temps record : nous avons travaillé d’arrache-pied pendant un an pour lancer ce que j’appelle le premier « wallet multibancaire » 100% français.

Avec un compte Paylib , les utilisateurs sont en mesure de payer sur le web en utilisant un login et un mot de passe, au lieu d’avoir à saisir toutes les informations relatives à leurs cartes bancaires. C’est en effet la banque qui effectue directement le paiement à la place du client, ce qui est plus simple et plus sécurisant. Le système est gratuit pour les particuliers, qui sont assurés que leur données restent dans leur banque : Paylib, c’est notre réponse citoyenne à Paypal.

Le modèle qui nous a inspiré, c’est le modèle du GIE Carte Bancaire ( Groupement d’Intérêt Général de la Carte bancaire). Nous avons recherché « l’interbancarité », afin de résoudre plus rapidement la question de la « masse critique » si cruciale au succès de l’émergence d’une nouvelle solution de paiement.

Paylib

Quel est le bénéfice pour l’e-commerçant ?

L’un des atouts de Paylib, pour le e-commerçants, c’est que les frais de traitement sont très inférieurs à ceux pratiqués par Paypal, pour un service plus simple et plus sécurisé, et qui aura toute la confiance des clients. Le sous-jacent de paiement demeure la carte bancaire, mais comme ce sont les banques qui assurent la sécurité de la transaction, l’e-marchand bénéficie d’un contrat VAD (Vente à Distance) avec la garantie de paiement, sans avoir recours au 3D Secure, qui peut parfois complexifier le tunnel du paiement.

Par ailleurs, non seulement Paylib sécurise les transactions, mais il réduit aussi les abandons de panier, parce que le client n’a pas à retaper son numéro de carte ni son crytpogramme. L’achat est donc facilité et tout le monde est gagnant. Et les données des cartes restent dans la banque, ce qui sécurise aussi le commerçant contre le risque de hacking de ses bases de données.

Deux mois après le lancement, que montrent les premiers signaux ?

A ce jour, après deux mois de lancement, nous comptons près de 120 000 clients inscrits à la solution Paylib, c’est donc en très bonne voie. L’idée est maintenant d’élargir à d’autres banques, d’enrichir l’offre à destination de nos clients et des e-marchands. Par exemple, le service de paiement à l’expédition, le « in-app », ou encore l’archivage des documents liés au paiement (factures, bons de garantie, etc.) dans un coffre électronique.

Par ailleurs, nous voulons développer Paylib en proximité, notamment dans le paiement en face à face avec une application mobile, et en s’appuyant sur la technologie NFC (sans contact). Plus Paylib deviendra universel et s’adaptera à toutes les situations de paiement, plus nos clients le plébisciteront.

[PUBLIREDACTION]

[/tab]

[/tabs]

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This