ActualitéData RoomRetail & eCommerce

[e-commerce] Les news à ne pas rater : vente-privée prend de la bouteille dans le vin et levée de fonds historique en Inde…

ventepriveejpg

10 000 mètres carrés de surface pour une cinquantaine d’emplois créés. C’est avec ces chiffres que vente-privée.com a annoncé l’ouverture d’un 13e entrepôt à Beaune pour la commercialisation des vins qu’il propose alors que, ironie du sort, 1855 a été placé en redressement judiciaire cette semaine.

Adapté aux contraintes propres à la conservation des bouteilles, celui-ci permettra de desservir les commandes en partance pour la France mais également à destination du reste de l’Europe pour un total de 10 000 commandes par jour.

Le besoin devenait urgent pour le géant du e-commerce français qui, avec plus de 2 millions et demi de bouteilles vendues, est déjà le premier vendeur de vin en ligne depuis 2012 en chiffre d’affaire et le second au niveau mondial selon l’étude e-Performance Barometer.

Avec des entrepôts localisés en France, en Allemagne en Espagne et en Italie, le groupe voit ainsi sa surface logistique totale portée à 170 000 mètres carrés pour un total de 550 emplois concernés.

La nouvelle a été saluée par un communiqué de François Patriat, le président socialiste de la région Bourgogne, selon lequel "cette nouvelle implantation d’une entreprise de référence s’inscrit dans notre politique d’attractivité et d’accueil d’activités nouvelles pour soutenir la création d’emplois dans notre région ».

Alors qu’eBay est le leader mondial du paiement en ligne avec PayPal, racheté en 2002, Amazon a lancé mardi sa propre solution à destination des sites marchands. Sobrement baptisé « Login and Pay » (« identifiez-vous et payez »), le numéro un mondial du e-commerce mise sur la simplicité pour s’imposer.

Les utilisateurs, qui devront préalablement disposer d’un compte chez Amazon, n’auront plus qu’à s’identifier pour régler leurs achats puisque toutes les informations relatives à la transaction (numéro bancaire, cryptogramme, nom du détenteur de la carte, date d’expiration…) seront déjà sauvegardées, permettant ainsi aux acheteurs de ne pas avoir à ressaisir de nouveau leurs données.

Pour se faire une place et rattraper eBay, Amazon, qui précise que sa solution sera opérationnelle pour les sites internet, tablettes et smartphones, compte s’appuyer sur les 215 millions de clients qui détiennent déjà un compte chez lui.

Cette annonce n’est pas sans rappeler Paylib, une solution de paiement dématérialisée lancée conjointement par BNP Paribas, Société Générale et La Banque Postale en septembre dernier. Une initiative française pour ne pas laisser le marché aux géants américains.

flipkartjpg

Le géant indien de l’e-commerce Flipkart a levé 160 millions de dollars cette semaine. Le site, souvent qualifié d’ « Amazon indien », avait déjà levé 200 millions de dollars en juillet dernier, ce qui porte le total à 360 millions de dollars. Avec ce nouveau tour de table, le plus important jamais enregistré pour une startup en Inde, la société lève donc plus de 540 millions de dollars depuis 2007, année de son lancement.

Le PDG et co-fondateur de l’entreprise s’est aussitôt réjouit sur son compte twitter en s’exclamant : « les rumeurs étaient vraies. Nous avons levé 360 millions de dollars » avant de dire « bravo à tout le monde à Flipkart".

Le site de e-commerce indien, qui espère franchir la barre du milliard de dollars de ventes d’ici à 2015, va ainsi pouvoir se renforcer face à ses concurrents. Parmi ceux-ci, Snapdeal avait recueilli un investissement de 50 millions de dollars de la part d’eBay en début d’année.

Comme le rappelle Tech Crunch, l’Inde arrive en retard sur le marché du e-commerce et offre par là « moins de saturation et plus de possibilités » que les économies occidentales.

Le prestataire de services de paiements en ligne PAYMILL a annoncé ce jeudi 10 octobre s’associer à Commerce Guys, une société proposant des solutions de e-commerce sur le gestionnaire de contenu Drupal, afin de simplifier le paiement en ligne.

Estimant que « tous deux focalisent leur action pour améliorer la vie de leurs clients, […] cette coopération correspond parfaitement à notre vision et, plus important encore, à celle de tous les marchands en ligne » selon Jörg Sutara, Directeur Général de PAYMILL, qui a levé 18 millions de dollars auprès d’un panel d’investisseurs en janvier dernier.

Frédéric Plais, le directeur de Commerce Guys précise qu’avec un tel partenariat sa société pourra ainsi proposer à ses utilisateurs « un outil simple et élégant […] de paiement en ligne qu’ils pourront offrir à leurs clients ». PAYMILL offre en effet une solution de paiement disponible dans plus d’une centaine de devises et présente dans 39 pays différents.

 

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Tags

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

18 commentaires

[e-commerce] Les news à ne pas rater : vente-privée prend de la bouteille dans le vin et levée de fonds historique en Inde…
SoLocal: un accord de refinancement lui permet de « sécuriser l’apport de 117 millions d’euros »
Esport: 10 ans après le phénomène League of Legends, Riot Games lance un nouveau jeu
FinTech: après le scandale Wirecard quelles sont les « leçons à tirer au niveau européen »?
Inde: Intel investit 253,5 millions de dollars dans Jio Platforms
Numérique : une amélioration de l’expérience client demandée par les consommateurs
AssurTech: Lemonade fait une entrée remarquée à Wall Street
Copy link