Participez au Top 100 des entreprises qui recrutent dans le numerique 2019
ActualitéData RoomMarketing & CommunicationRetail & eCommerce

E-paiement: Flattr n’est plus le « favori » sur Twitter

La start-up suédoise Flattr, qui permettait jusque-là aux utilisateurs de Twitter de rémunérer l’auteur d’un tweet via la fonction »favori », indique aujourd’hui sur son blog devoir cesser son activité sur le site de micro-blogging à la demande de ce dernier.

Flattr est un service de micro-paiement co-fondé par Lars Olsson et Peter Sunde (aussi co-fondateur de The Pirate Bay). Destiné au départ aux blogs via l’ajout d’un bouton spécifique, le service s’est étendu le mois dernier à des sites comme Twitter, Instagram, Soundcloud ou Vimeo. Il permet alors à ses utilisateurs de rémunérer les créateurs de contenus en adjoignant aux boutons « favori » ou « j’aime » un don, la plupart du temps de quelques centimes. Les utilisateurs de Flattr créditent un compte d’une certaine somme, ensuite divisée entre tous les contenus plébiscités. Flattr se rémunère en ponctionnant 10% de l’ensemble des transactions.

Flattr_FrenchWeb

Lars Olsson revient aujourd’hui sur la décision de Twitter. Il précise que, selon le site de micro-blogging, Flattr violerait les conditions d’utilisations de son API interdisant de recevoir directement des compensations pour des tweets, retweets ou favoris. Reconnaissant la logique de cette règle, qui empêche des entreprises « de vendre des retweets » et permet de maintenir le réseau « propre », le co-fondateur de Flattr a néanmoins regretté son application à son entreprise, malgré les tentatives de négociations engagées. On se souvient aussi que Flattr avait reçu une fin de non-recevoir par Apple sur les applications iOS qui utilisaient le système de micro-paiement Flattr.

La semaine dernière, Twitter intervenait déjà à l’encontre d’un autre service de micro-paiement, Ribbon, service d’insertion de lien renvoyant vers des offres et permettant de payer directement en ligne.

S’il perd Twitter, Flattr annonce de son côté l’intégration de son service sur Youtube et prochainement sur Facebook.

Tags
Plus d'infos

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer