ActualitéRetail & eCommerce

eBay va payer 3 milliards de dollars d’impôts pour rapatrier 6 milliards de dollars aux Etats-Unis

PayPal a gagné plus e 5 millions de nouveaux utilisateurs

eBay a publié des résultats au delà des attentes des investisseurs avec un chiffre d’affaires en forte croissance de 14%, à 4,3 milliards de dollars, et un bénéfice (non-GAAP) en progression de 11% sur le premier trimestre de l’année, à 899 millions de dollars. « Nous avons livré un très bon premier trimestre, avec un volume de commerce en hausse de 24% et des revenus en hausse de 14%. […] Nous réalisons nos plans de croissance, en capitalisant sur les synergies de notre portefeuille et nous exécutons fermement notre programme de 5,0 milliards de dollars de rachat d’actions » explique John Donahoe, le président

En non-GAAP, l’entreprise affiche cependant une perte de 2,3 milliards de dollars à cause d’une charge d’impôt de 3 milliards de dollars. En cause : le rapatriement de fonds détenus à l’étranger. « Aujourd’hui, nous avons également annoncé une charge d’impôt hors trésorerie pour faciliter le rapatriement de 6,0 milliards de dollars net en recettes en devises pour augmenter notre trésorerie disponible aux États-Unis et améliorer notre flexibilité financière ».

PayPal affiche pour sa part un volume des paiements en croissance de 27% pour un chiffre d’affaires à 1,8 milliard de dollars. La filiale de paiement en ligne d’eBay a gagné 5,8 millions de nouveaux utilisateurs de janvier à mars pour un total de 148 millions d’inscrits.

Bouton retour en haut de la page
eBay va payer 3 milliards de dollars d’impôts pour rapatrier 6 milliards de dollars aux Etats-Unis
[Livre Blanc] Comment surfer sur la vague du sales enablement ?
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle