ActualitéAmérique du nordAsieCrowdfunding

HaxAsia : l’accélérateur qui veut booster les start-ups asiatiques grâce au crowdfunding dans la Silicon Valley

Etre en mesure de fabriquer un prototype au bout de deux mois est une condition requise pour l’intégration.

Recourir au financement pour lancer sa start-up, c’est devenu un classique des lancement de projets dans le secteur du matériel informatique (hardware). Le continent asiatique demeure un territoire particulièrement attractif pour ces start-ups, du coup un programme spécifique a été lancé pour accompagner les porteurs de projet dans leur démarche à destination de l’Asie: HaxAsia. Un programme d’accompagnement qui s’étend sur une durée de six mois cordonnées entre Singapour, Pékin et… depuis peu San Fancisco comme l’indique le site The Next Web.

A chaque ville une étape de l’accompagnement, comme décrit sur le schéma ci-dessous: Singapour pour la partie pour développer et tester le concept commercial sur un marché, San Francisco pour récolter les fonds grâce au financement participatif puis Pékin pour les premiers pas de la fabrication.

haxasia

Une façon de palier l’absence de réseau de distribution et les difficultés des débuts de la fabrication. HaxAsia vient de rejoindre le programme de coopération américain BoostrapsLabs. Pour bénéficier de l’accompagnement de six mois, une condition pour les dix équipes retenues : être en mesure de fabriquer un prototype au bout de deux mois.

Dynamisme en Asie

Dix équipes sélectionnées doivent être capables de fabriquer un prototype (gadget intelligent, vestimentaire, drones, matériel connecté, etc.) après deux mois. Cette phase de développement est effectuée en coworking sous le mentorat d’HaxAsia au sein des laboratoires IDA du gouvernement singapourien. Arrive ensuite la préparation de la campagne de financement incluant la création de vidéos et des simulations. Une fois passé par la case San Francisco, direction la Chine afin de lancer la fabrication des premiers prototypes.

Zone géographique privilégiée en termes de hardware et d’outils Internet conçus pour le business, les pays émergents d’Asie contribue à insuffler un certain dynamisme à ce secteur. D’ailleurs, le continent asiatique accueille déjà l’un des plus gros programmes d’accélération au monde avec Haxlr8r à Shenzhen en Chine.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Adeline Raynal

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
HaxAsia : l’accélérateur qui veut booster les start-ups asiatiques grâce au crowdfunding dans la Silicon Valley
Catherine Barba: «J’ai la responsabilité de soutenir les femmes entrepreneures»
Streaming: l’app de musique Qobuz lève 10 millions d’euros auprès de Nabuboto et du Groupe Québecor
XBox: Microsoft rachète la maison-mère des jeux Bethesda Softworks pour 7,5 milliards de dollars
Appels, messages, notifications… les apps de sevrage numérique se démocratisent avec le télétravail
Airbus prépare trois concepts d’avion propulsé à l’hydrogène pour 2035
Comment Califrais veut repenser l’approvisionnement au coeur du marché de Rungis
Copy link