BusinessDecode BusinessRetail & eCommerceTV

eCommerce : comment Groupon veut revenir sur le devant de la scène

Dur dur d’exister quand on est un e-commerçant en France. La faute principalement à Amazon qui domine le marché avec plus de 30 millions de visiteurs mensuels, selon les chiffres de Médiamétrie. Loin derrière, Groupon figure à la dixième position des sites e-commerce les plus visités dans l’Hexagone, avec 10 millions de visiteurs chaque mois. L’écart est conséquent avec le mastodonte de Seattle mais le groupe basé à Chicago entend rapidement revenir jouer les premiers rôles en France. Une mission qui incombe à Jordan Behem, fidèle lieutenant de Groupon depuis 2010. 

Exit donc les coupons de réduction à l’ancienne qu’il fallait imprimer ou télécharger, le groupe américain spécialisé dans le commerce en ligne local a opéré sa mutation pour devenir une marketplace qui mise sur la géolocalisation des offres promotionnelles. Une approche pour séduire les consommateurs, mais aussi et surtout les commerçants, en mettant la plateforme à leur disposition pour acquérir de nouveaux clients. «Seulement 15% des commerçants travaillent leur référencement. Groupon peut donc les aider pour s’améliorer», note Jordan Behem, Country Manager France du groupe américain.

Aider les commerçants à se prémunir face à Amazon 

Ce nouveau modèle doit permettre à Groupon de retrouver des couleurs après plusieurs années difficiles marquées par des coupes dans les effectifs. L’entrée en Bourse en 2011 de celui qui était alors le spécialiste de l’achat groupé semble bien loin. A l’époque, l’entreprise avait levé 700 millions de dollars et atteint une valorisation de 12,7 milliards de dollars pour ses débuts à Wall Street. La cotation boursière de Groupon s’élève désormais à 1,95 milliard de dollars au Nasdaq. Un an avant son entrée en Bourse, l’entreprise avait refusé une offre de rachat de 6 milliards de dollars formulée par Google.

Le groupe américain a en effet subi de plein fouet la concurrence de plusieurs plateformes, Amazon en tête. Le mastodonte américain dirigé par Jeff Bezos s’octroie désormais près de la moitié du chiffre d’affaires du commerce en ligne aux États-Unis (48%) selon eMarketer, et une part de marché de 17,3% dans l’Hexagone d’après Kantar. Et après avoir conquis le commerce en ligne, Amazon compte bien faire de même dans le commerce physique, notamment avec Amazon Go, son concept d’épicerie high-tech où le client n’a plus besoin de passer à la caisse pour payer. Le géant américain prévoit d’ouvrir jusqu’à 3 000 magasins sans caisse d’ici 2021. Dans ce contexte, Groupon se positionne en alternative à Amazon en permettant aux commerçants de faire du digital un levier pour doper leur base de clients. A ce jour, le groupe américain propose chaque jour 10 000 offres en ligne et collabore avec plus de 60 000 commerçants partenaires en France.

Groupon : les données clés

Fondateurs : Eric Lefkofsky, Brad Keywell et Andrew Mason
Création : 2008
Siège social : Chicago
Activité : e-commerce

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This