ActualitéAmérique du nordBusinessRetail & eCommerce

Amazon ambitionne d’ouvrir 3 000 magasins sans caisse d’ici 2021

Amazon compte étendre rapidement son réseau de boutiques physiques outre-Atlantique. Preuve de ses ambitions en la matière, le géant américain du commerce en ligne envisage d’ouvrir jusqu’à 3 000 magasins sans caisse Amazon Go d’ici 2021, selon l’agence de presse économique Bloomberg, qui s’appuie sur des sources proches du dossier. Avec une telle stratégie agressive, mais particulièrement coûteuse, Amazon pourrait menacer dans quelques années des chaînes de magasins de proximité, à l’image de 7-Eleven.

Dévoilé pour la première fois en 2016 à Seattle, où se trouve le siège du groupe, Amazon Go est un concept d’épicerie high-tech où le client n’a plus besoin de passer à la caisse pour payer. Des caméras et des capteurs se chargent de comptabiliser les produits embarqués par le consommateur avant d’automatiquement débiter le client sur son compte Amazon. A ce jour, Amazon a d’ores et déjà ouvert quatre magasins Amazon Go, trois à Seattle et un à Chicago. Deux des nouveaux magasins n’offrent qu’une sélection de salades, de sandwichs et de collations, tandis que les deux autres, dont le premier, proposent également une petite sélection de produits d’épicerie. La firme de Jeff Bezos compte prochainement exporter ses magasins sans caisse à San Francisco et New York. La marketplace américaine vise une dizaine d’ouvertures d’ici la fin de l’année et une cinquantaine l’an prochain près des grandes stations de métro.

Un déploiement rapide mais coûteux

Pour ouvrir près de 3 000 magasins sans caisse au cours des trois prochaines années, Amazon va cependant devoir réduire rapidement les coûts liés à leur fonctionnement pour qu’ils soient rentables. Et pour cause, le premier magasin Amazon Go, situé dans le centre-ville de Seattle, a nécessité un investissement de plus d’un million de dollars pour le seul matériel informatique, indique Bloomberg. En multipliant ce chiffre par 3 000, la facture pourrait donc rapidement atteindre plusieurs milliards de dollars.

Pour que l’addition soit moins salée, Amazon songe notamment à se positionner sur le segment des aliments frais préparés sur place et de la petite épicerie, de manière à réduire le nombre de caméras et de capteurs nécessaires pour assurer le bon fonctionnement des magasins.Apple-converted-space »> Si le déploiement d’Amazon Go sur le territoire américain est un succès, la firme américaine devrait certainement envisager une expansion à l’international.

Le développement des magasins Amazon Go aux États-Unis va permettre au géant américain de devenir l’un des plus grandes chaînes physiques américaines. Outre-Atlantique, le mastodonte américain compte également une vingtaine de librairies et plusieurs centaines de magasins Whole Foods Market, la chaîne de supermarchés bio rachetée par Amazon il y a un an pour 13,7 milliards de dollars, soit la plus grosse acquisition de l’histoire du groupe. En 2017, Amazon a enregistré un chiffre d’affaires de 177,9 milliards de dollars, contre 136 milliards de dollars un an plus tôt. Dans le même temps, le bénéfice net s’est envolé pour atteindre 3 milliards de dollars.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This