ActualitéBusinessFrenchWeb BusinessHR TechLes émissions

Emploi: «Ce n’est pas avec l’IA que l’on va résoudre la problématique du matching»

Interview de Christophe Montagnon, directeur innovation & des SI pour Randstad

Il y aurait sur une année entre 200 000 et 330 000 abandons de recrutement faute de candidats. Cette fourchette, calculée par Pôle emploi à partir de ses données et extrapolée au marché de l’emploi en général, qu’il y ait eu dépôt de l’annonce ou non sur son site, est l’un des enjeux des entreprises qui recrutent. Les raisons peuvent être diverses: manque d’attractivité de l’entreprise, compétences rares… Puis, à cette difficulté de trouver des candidats, s’ajoutent les problèmes de castings qui sont un réel manque à gagner pour l’entreprise, en termes d’argent et de temps. Alors que les startups RH se multiplient, que les grands groupes développent leur propres solutions, la technologie est-elle à même de pouvoir résoudre toutes ces problématiques?

Pour Christophe Montagnon, directeur innovation & des SI pour Randstad, interrogé lors de la première édition de The Robot of The Year, la réponse est claire: «il est important de se dire que ce que l’on cherche à optimiser n’est pas la totalité des problématiques parce qu’elles sont très complexes», explique-t-il. Il considère ainsi que le rôle du recruteur n’a pas changé et que la technologie vient lui apporter un peu plus d’intelligence sur certains aspects, par exemple en ce qui concerne la capacité à mieux modéliser les différents parcours.

Savoir situer l’utilisation des algorithmes au bon niveau

«Ce n’est pas avec l’IA que l’on va résoudre la totalité de la problématique du matching », est ainsi convaincu Christophe Montagnon. Pour lui, il s’agit de situer l’utilisation des algorithmes «au bon niveau». «Le bon niveau c’est d’être clair sur ce que l’on veut optimiser». Ainsi, si la problématique des biais est souvent soulevée en matière d’utilisation de l’IA, il rappelle que «l’éthique doit être by design à l’intérieur de la machine mais aussi à l’intérieur du recruteur».

Côté candidats, le directeur innovation & des systèmes d’information pour Randstad croit «beaucoup au conversationnel», à travers notamment la mise en place de chatbots pour les aider à mieux construire leur profil, ou encore à naviguer à travers les annonces.

Retrouvez l’interview complète de Christophe Montagnon, directeur innovation & des systèmes d’information pour Randstad.

Bouton retour en haut de la page
Emploi: «Ce n’est pas avec l’IA que l’on va résoudre la problématique du matching»
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
SEM: les changements et tendances 2022 vus par datashake
[Serie C] Wandercraft lève 45 millions de dollars pour accélérer son développement aux États-Unis