ActualitéArts et CultureBusiness

En pleine croissance à l’international, Netflix engrange 290 millions de dollars de bénéfices au premier trimestre 2018

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

L’année 2018 démarre de la meilleure des manières pour Netflix. Après avoir conquis 8,3 millions de nouveaux abonnés au dernier trimestre 2017, le géant américain de la vidéo à la demande garde le rythme avec 7,4 millions d’abonnés supplémentaires recrutés sur les trois premiers mois de l’année. Les analystes en attendaient seulement 6,3 millions. Cette progression permet à Netflix d’atteindre la barre symbolique des 125 millions d’abonnés dans le monde, dont 119 millions d’abonnés payants. Pour rappel, les utilisateurs peuvent tester gratuitement le service lors du premier mois, ce qui explique cette différence.

Le principal enseignement de ces nouveaux résultats publiés par Netflix se situe dans les performances de la plateforme à l’international. Sur les 7,4 millions d’abonnés conquis au premier trimestre, 5,5 millions l’ont été à l’international, contre à peine 1,9 million aux États-Unis, son marché domestique. Désormais disponible dans 190 pays, Netflix compte maintenant 68,3 millions d’abonnés à l’international. Le géant du streaming dépend ainsi à 55% de l’international pour ses abonnés.

8 milliards de dollars pour produire des contenus originaux en 2018

Les bonnes performances de Netflix hors des frontières américaines se ressentent également sur les indicateurs financiers de la firme de Los Gatos. Au premier trimestre, le groupe californien a ainsi enregistré un bénéfice net de 290 millions de dollars, qui a bondi de 60% par rapport à la même période l’an passé. En bonne forme, le chiffre d’affaires a également progressé de 40% pour atteindre 3,7 milliards de dollars. Désormais, Netflix réalise quasiment 50% de son chiffre d’affaires à l’international. La tendance devrait se confirmer au deuxième trimestre dans la mesure où la firme américaine prévoit des ventes à l’international supérieures à ses revenus sur son marché domestique. Les séries La Casa de Papel, O Mecanismo et Dark cartonnent à l’international aux côtés de Stranger Things, 13 Reasons Why, Riverdale, Narcos, Black Mirror, House of Cards ou encore The Crown.

Pour entretenir sa domination sans partage dans le monde entier, Netflix n’entend pas lésiner sur les investissements pour créer de nouveaux films et de nouvelles séries cette année. En 2018, le géant américain de la vidéo à la demande compte ainsi proposer pas moins de 700 contenus originaux (séries, films, émissions télé, documentaires…) sur sa plateforme. Dans ce sens, Netflix avait annoncé vouloir investir jusqu’à 8 milliards de dollars dans la production de contenus originaux cette année, pour contrer Amazon, qui va produire une série tirée de la trilogie Le Seigneur des anneaux en engageant 1 milliard de dollars sur 5 saisons, ou Disney, qui a récemment sorti l’artillerie lourde, en rachetant les actifs médias et divertissement de la 21st Century Fox, célèbre studio et multinationale de la télévision et du cinéma, dans le cadre d’un deal à 52 milliards de dollars.

Au deuxième trimestre, Netflix prévoit de gagner 6,2 millions d’abonnés, dont 5 millions à l’international, pour atteindre les 131 millions d’abonnés à travers le monde. Sur le plan financier, le géant américain de la vidéo à la demande estime que cette progression se traduira par un chiffre d’affaires de 3,9 milliards de dollars et un bénéfice net de 358 millions de dollars.

Bouton retour en haut de la page
En pleine croissance à l’international, Netflix engrange 290 millions de dollars de bénéfices au premier trimestre 2018
[Série B] Ouihelp lève 30 millions d’euros pour renforcer sa solution d’aide à domicile
TikTok mise sur les abonnements payants pour s’affranchir de la publicité
Pourquoi Klarna va supprimer 10% de ses effectifs dans le monde
[Seed] La PropTech Buildrz réalise une première levée de fonds de 3,8 millions d’euros
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media