Retail & eCommerce

Entrecavistes.com, l’Interflora du vin

Lancée début juillet, la start-up aixoise Entrecavistes propose de livrer avant 21 heures toutes les commandes de vins passées sur son site avant 16 heures. Idéal donc pour toutes occasions de cadeaux.

Le site fait la part belle à une nouvelle tendance qui consiste à associer les prestations web au commerce de proximité. Ainsi, pour offrir son service, la start-up s’appuie sur un réseau de près de 200 cavistes partout en France. Au total, plus de 5000 localités sont desservies. Le réseau de professionnels indépendants fonctionne 6 jours sur 7 et les commerçants proposent eux-mêmes leur propre sélection de bouteilles, allant de moins de 10€ à un peu plus de 100€.

Les frais de livraison s’élèvent quant à eux à 10 euros, quelque soit la quantité de bouteilles livrées. Un prix quelque peu élevé qui garantit toutefois une livraison personnalisée d’un vin qui ne subit pas de longs trajets. « Le principe d’Interflora mais rapporté au vin » résume Sylvain Raynaud, fondateur de la plateforme.

Le ticket moyen d’une commande s’élève pour le moment à 45 €, « bien plus que les 25€ espérés au départ » explique le fondateur. Fort de ce résultat, Sylvain Raynaud compte donc développer davantage son réseau avec pour objectif 400 cavistes indépendants d’ici la fin de l’année. Pour l’heure, le nombre de commandes effectuées sur le site reste peu significatif, mais en constante évolution. Et, si la quantité n’est pas encore de mise, la qualité oui: Entrecavistes revendique ainsi « zéro » réclamation.

Après avoir réalisé une premier levée de fonds de 200 000€ auprès d’investisseurs privés « famille et amis », Entrecavistes songe déjà à procéder à un deuxième tour de table. L’enjeu est de taille, puisque les acteurs du vin sont de plus en plus nombreux à investir le domaine du web. Entrecavistes espère donc trouver sa place en proposant un service singulier et précis: une livraison de qualité dans la journée. L’idée de déployer une offre d’abonnement comme peut le faire Le Petit Ballon ou Cavissima n’est donc pas envisagée.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

3 commentaires

  1. Super comme idée ! Mais le problème, c’est qu’il faut savoir quel vin on veut envoyer… Pour goûter des vin, sur le principe de l’abonnement, il y a Oenovino, qui propose des abonnements pour goûter des échantillons… Un mix des deux concepts à créer ?

Bouton retour en haut de la page
Entrecavistes.com, l’Interflora du vin
Carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD
Kingfisher rachète NeedHelp pour accélérer la digitalisation de ses services de bricolage
Walmart achète des actifs de JoyRun pour compléter son service de livraison
Amazon
Amazon: en France, quelles alternatives face à la suprématie du géant américain
wish
E-commerce: Wish vise une valorisation entre 25 et 30 milliards de dollars pour son IPO à Wall Street
Amazon Pharmacy signe l’avancée inexorable du géant dans le secteur pharmaceutique