ActualitéBusinessEuropeFrenchTechInvestissementsLes levées de fondsParisTech

Estimeo, plateforme de notation de startups, lève 400 000 euros pour se renforcer

Le montant

Estimeo, plateforme de notation de startups, annonce avoir levé 400 000 euros auprès de business Angels issus du monde financier et entrepreneurial. Parmi les nouveaux investisseurs, on peut citer la présence d’Elie Heriard-Dubreuil, responsable du pôle notation financière chez Beyond Ratings, de Gilles Monat, ancien directeur général de Saxo Banque ou encore de Pierre-Yves Festoch, directeur administratif et financier de Circle Pay Europe.

Il s’agit du deuxième tour de table de la plateforme. Le premier, réalisé en 2017, s’élevait à 105 000 euros.

Le marché

Créée en 2016, Estimeo a développé une méthodologie de notation algorithmique d’Equity Scoring. Cette notation automatique est réalisée via une combinaison de données privées et publiques afin d’évaluer la capacité de la startup à lever des fonds et son potentiel de création de valeur. Estimeo s’adresse aux startups qui veulent lever des fonds ou avoir une meilleure connaissance du marché, et surtout aux banquiers, investisseurs, incubateurs et grandes entreprises. Estimeo revendique 1 000 startups inscrites.

Sur le même créneau, on peut citer Skopai, dédiée à la notation et qualification de startups, dont le marketing et le développement est dirigé par David Monteau, ancien directeur de la mission FrenchTech.

Les objectifs de la Start-up

Avec cette levée, Estimeo souhaite se renforcer.

Estimeo : les données clés

Fondateurs :  Florian Bercault et Adrien Fenech
Création : 2016
Siège social : Paris
Activité : agence de notation de startups

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Estimeo, plateforme de notation de startups, lève 400 000 euros pour se renforcer
Bourse: comment choisir son broker pour investir depuis son smartphone
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler