Actualité

[Etude] Face aux réseaux sociaux le mail fait encore de la résistance

Pour communiquer en ligne, les internautes privilégient encore les mails aux réseaux sociaux. Voici l’un des principaux enseignements que révèle l’étude Global @dvisor récemment publiée par l’institut Ipsos.


En effet, d’après cette enquête, menée en février dernier à travers 24 pays, 85 % des personnes interrogées utilisent internet pour envoyer ou recevoir des e-mails tandis que 62% des sondés ont recours aux réseaux sociaux pour communiquer. Si Facebook, Twitter et autres plateformes sociales tendent donc à concurrencer l’utilisation des mails, ces derniers restent donc bien massivement utilisés.

L’étude ne manque pas toutefois de souligner l’impressionnant succès des réseaux sociaux dans certains pays émergents. En effet, la proportion de l’utilisation des réseaux sociaux pour communiquer atteint par exemple 83% en Indonésie, 76% en Argentine ou encore 75% en Russie et 73 % en Afrique du Sud. Un franc succès qui ne concernent néanmoins pas l’ensemble des pays étudiés. En effet, dans d’autres régions du monde plus développées, les réseaux sociaux semblent beaucoup moins séduire les internautes. C’est le cas notamment au Japon où seuls 35% des sondés utilisent les réseaux sociaux pour communiquer, mais également en France où ce pourcentage atteint péniblement les 50%.

L’étude souligne enfin le délaissement des services de discussion vocale. En effet, sur l’ensemble des pays étudiés, seuls 14% des sondés déclarent avoir recours à ces services pour communiquer. Que ce soient par mails ou via les réseaux sociaux, l’écrit domine encore largement la voix et la vidéo pour communiquer sur la toile.

Bouton retour en haut de la page
[Etude] Face aux réseaux sociaux le mail fait encore de la résistance
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle
Match va verser 441 millions de dollars aux fondateurs de Tinder pour solder un contentieux
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jean-François Morizur et Nicolas Treps, fondateurs de Cailabs