Arts et CulturesChiffres ClesData RoomTech

[Etude] Les entreprises françaises peinent à se mettre au Cloud

Le spécialiste de la sécurité informatique, Symantec, vient de publier une étude sur le rythme d’adoption du cloud computing par les entreprises. Principal constat: la marche est encore longue. En effet, selon l’étude:

  • Seuls 12% à 24% des responsables informatiques interrogés ont déclaré utiliser cette technologie, qui permet de gérer ses données à distance depuis internet.
  • Entre 13% et 27% des entreprises françaises n’envisagent tout simplement pas d’adopter ce nouveau modèle de gestion de l’informatique.
  • Mais, 73 à 83% étudient les différentes formes de cette technologie.
  • Une minorité, entre 14 et 18 % selon le type de cloud envisagé, a estimé que son personnel était extrêmement bien préparé.
  • Et, 50% des entreprises ont déclaré que leurs informaticiens n’étaient pas prêts pour le moment.
  • Parmi les entreprises converties, seules 52% seraient satisfaites des réductions de coûts apportés par cette technologie.
  •  Enfin, même si 91 % des entreprises françaises interrogées estiment que le passage au cloud computing n’aura pas d’incidence sur la sécurité, voire qu’il l’améliorera, la sécurité reste une préoccupation majeure au moment du passage au cloud computing.

Malgré les résultats de cette étude, le cabinet Pierre Audoin Consultants prévoit en France, une croissance annuelle à deux chiffres de ce marché, qui devrait atteindre 1,5 milliard d’euros en 2014.

L’étude a été réalisée entre avril et juillet 2011. L’enquête repose sur 5300 réponses collectées dans 38 pays. 

Tags
atelier-platform

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

3 thoughts on “[Etude] Les entreprises françaises peinent à se mettre au Cloud”

  1. Titre :
    « Les entreprises FRANÇAISES peinent à se mettre au cloud »

    Enquête :
    « L’étude a été réalisée entre avril et juillet 2011. L’enquête repose sur 5300 réponses collectées dans 38 pays. »

    N’y a-t-il pas un amalgame ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This