ActualitéData RoomRetail & eCommerce

[Exclu] CliikR: créez autant de mini-boutiques e-commerce que vous possédez de noms de domaine !

La société de gestion de flux, Shopping-Flux lance CliikR, une solution qui permet aux e-commerçants de créer en quelques clics un mini-site spécialisé, « une CliikR », sur une partie de leur catalogue, et ce, en utilisant simplement leur portefeuille de noms de domaines.

Exemple : un e-commerçant qui vend du matériel de sonorisation, et qui possède le nom de domaine « micro-sans-fil.com », va pouvoir créer en quelques clics un mini-site, et y diffuser les produits de la gamme « micro sans fil » de son site principal.

Chaque CliikR est optimisée pour remonter sur les moteurs de recherche et possède un contenu unique ce qui ne crée pas de conflit avec la nouvelle donne de Panda.

La start-up française ambitionne de se développer aux USA à la fin de l’année : un marché où l’activité de domaining est réputée intense chez les e-commerçants, habitués à réserver un maximum de noms de domaine. La solution est commercialisée 40/mois pour un pack de 10 CliikR.

Entretien exclusif avec Olivier Lévy, co-gérant de Shopping-Flux.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

11 commentaires

  1. Ils ne précisent pas que le client doit faire un minimum de travail SEO pour chaque domaines sinon c’est complétement inutile… Bref autant faire une redirection vers le domaine principal.

  2. @Julien: Bonjour,

    une redirection n’a pas d’impacte sur les moteurs de recherches. Donc le potentiel SEO du nom de domaine resterait inexploité dans ce cas.

    En ce qui concerne le travail de SEO, chaque Cliikr est paramétrée par défaut avec tout ce qui fait un bon SEO.

    La technique a été auditée par notre autre société, spécialisée elle en SEO.

    Je reste à votre dispo.

    Merci Frenchweb pour l’article.

    Olivier, co-gérant de Cliikr/Shopping-Flux.

  3. @Olivier
    Pour la redirection je sous entend qu’il faut mieux bosser le SEO sur le domaine principale que de s’éparpiller sur des dizaines de ndd qui rapporterons au mieux 2/3 commande par mois.
    De plus Google va surement bannir la plage d’IP du/des serveurs du service à force d’avoir du spamreport des concurrents des boutiques…

  4. Je suis plutôt d’accord avec Julien, l’intérêt de Cliikr est un peu limité. Je m’y suis intéressé suite aux nombreux tweets assez casse couille d’Olivier sur son jouet (viens voir cliikr / c’est trop génial / je suis un génie, etc…), mais je n’y ai vu qu’un bon produit bien marketé destiné à faire du fric…

    1. Bonjour Antoine,

      Les Cliikr remontent très bien sur Google (surtout depuis Panda) et apportent des ventes.

      Vous auriez pu au-moins tester avant de critiquer. Sauf si vous pensez que je suis un « casse cou*** » et que de toute façon j’ai, par défaut, tord.

      Ravi de vous « connaître ».

      OL

[Exclu] CliikR: créez autant de mini-boutiques e-commerce que vous possédez de noms de domaine !
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
[#NoMatterWhat] Retail: comment s’adapter à la crise pour réussir cette fin d’année?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
Copy link