ActualitéAmérique du nordBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTech

Face à Alexa et Google Assistant, SoundHound lève 100 millions de dollars auprès d’Orange et de Tencent

Le montant

La société américaine SoundHound, spécialisée dans les assistants intelligents à commande vocale, a bouclé un tour de table de 100 millions de dollars mené par le géant chinois Tencent. L’opérateur français Orange, le constructeur allemand Daimler et le constructeur sud-coréen Hyundai, ainsi que Midea Group ont également participé à l’opération.

Le marché

Fondée en 2005 par James Hom, Keyvan Mohajer et Majid Emami, SoundHound développait au départ une application intelligente capable d’identifier le titre d’une chanson en quelques secondes. Le concept de la société se rapprochait ainsi sensiblement de Shazam, société londonienne rachetée par Apple en décembre dernier pour 400 millions de dollars, bien loin de sa valorisation d’un milliard de dollars atteinte lors de son tour de table de 30 millions de dollars en février 2015.

Pendant que Shazam voyait sa valorisation chuter irrémédiablement, SoundHound, de son côté, développait un assistant vocal pour les iPhone et les smartphones fonctionnant sous Android. Cette application a été l’aboutissement d’une dizaine d’années de recherche et développement. Lancée en mars 2016, cette solution se positionne face à des assistants intelligents, comme Siri d’Apple sur les iPhone et les iPad, Google Assistant sur l’application de messagerie Allo, Alexa sur Amazon Echo, l’enceinte connectée de la firme de Jeff Bezos, ou encore Bixby, l’assistant virtuel conçu pour les smartphones de Samsung.

Baptisé «Hound», cet assistant vocal s’appuie sur une intelligence artificielle basée sur la voix afin de comprendre des requêtes de plus en plus complexes, de manière à ce que les questions soient de plus en plus spécifiques. Ainsi, les utilisateurs de Hound ont tendance à poser des questions de plus en plus longues à l’assistant vocal qui est mesure de comprendre plusieurs points de données dans une requête.

Dans la lignée de Hound, SoundHound a ensuite lancé «Houndify», une plateforme pour injecter de l’intelligence conversationnelle dans des produits comme des robots, des appareils ménagers ou même des voitures, et ainsi les commander à partir de la voix. Houndify permet à la société d’élargir son champ d’action pour concurrencer les enceintes intelligentes Amazon Echo ou Google Home.

La solution de SoundHound est notamment utilisée pour alimenter les interfaces conversationnelles sur les voitures construites par Hyundai, la plateforme Nvidia Drive, conçue pour accélérer la production des véhicules automatisés et autonomes, les cafetières Bunn ou encore le robot domestique Kuri développé par Mayfield Robotics. A ce jour, plus de 60 000 partenaires se sont inscrits sur la plateforme Houndify depuis son lancement en décembre 2015 et plus de 1 000 produits sont désormais alimentés par la solution.

Les objectifs

Avec ce nouveau tour de table, SoundHound prévoit de poursuivre son développement pour améliorer ses solutions d’assistance vocale. La société entend également étendre sa présence à l’international, en ouvrant de nouveaux bureaux en Chine, en France et en Allemagne, et en renforçant les antennes locales existantes implantées aux États-Unis, en Europe et en Corée du Sud.

SoundHound : les données clés

Fondateurs : James Hom, Keyvan Mohajer et Majid Emami
Création : 2005
Siège social : Santa Clara (Californie)
Activité : assistants intelligents à commande vocale
Financement : 100 millions de dollars en mai 2018

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer