AcquisitionActualitéArts et CultureBusinessInvestissementsRetail & eCommerce

Valorisé 1 milliard en 2015, Shazam se fait racheter 400 millions de dollars par Apple

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Après une décennie d’histoire commune, Shazam s’apprête à tomber dans le giron d’Apple. L’application de reconnaissance musicale serait en effet sur le point de se faire racheter par la firme de Cupertino, selon les médias américains. Le montant de l’opération devrait s’élever à 400 millions de dollars, soit très loin de la plus récente valorisation de Shazam.

Lors de son dernier tour de table, qui avait atteint 30 millions de dollars en février 2015, la société londonienne était en effet valorisée à hauteur de 1 milliard de dollars, l’élevant de ce fait au statut de licorne. En moins de deux ans, la valorisation de Shazam a ainsi subi une baisse spectaculaire de 600 millions de dollars. Selon une étude publiée cet été par deux chercheurs des universités de Stanford et de Colombie britannique, plus d’une licorne sur deux serait sur-évaluée. Plus précisément, cette sur-valorisation concernerait 116 sociétés sur un total d’environ 200 licornes recensées à travers le monde.

100 millions d’utilisateurs par mois

Fondée en 1999 par Avery Wang, Chris Barton, Dhiraj Mukherjee et Philip Inghelbrecht, quatre expatriés américains basés à Londres, Shazam a développé une application intelligente capable d’identifier le titre d’une chanson en quelques secondes grâce au microphone du smartphone. Pour ce faire, la technologie de reconnaissance sonore développée par l’entreprise est associée à une immense base de données qui regroupe quasiment toutes les chansons existantes.

Téléchargée plus d’un milliard de fois depuis son lancement, l’application compte plus de 100 millions d’utilisateurs par mois. Malgré son succès planétaire, Shazam a toujours rencontré des difficultés pour atteindre la rentabilité. L’an passé, la société avait misé sur la publicité avec son offre Shazam for Brands pour rééquilibrer ses comptes.

Freiner les ardeurs de Spotify 

L’acquisition de l’application de reconnaissance musicale constitue une aubaine pour Apple afin de réaliser des millions de dollars d’économies chaque année. Et pour cause, la firme de Cupertino payait une commission à Shazam à chaque fois qu’un utilisateur était redirigé sur iTunes pour acheter un morceau. Cependant, Shazam redirigeait également ses utilisateurs vers les plateformes de streaming comme Spotify ou Google Play Music.

Avec ce rachat, Apple peut donc faire d’une pierre deux coups, en décrochant d’une part l’exclusivité de Shazam et en coupant l’herbe sous le pied de ses concurrents du streaming d’autre part. Sur ce segment, la marque à la pomme doit notamment affronter le Suédois Spotify, qui revendique 60 millions d’abonnés payants, soit le double d’Apple Music. De plus, le géant du secteur, qui prévoit d’entrer en Bourse en 2018, vient de conclure un accord avec Tencent pour avoir un accès privilégié au marché chinois. Tencent possède deux services de streaming musical en Chine, à savoir QQ Music et KuGou, qui représentent une base cumulée de 450 millions d’utilisateurs.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Valorisé 1 milliard en 2015, Shazam se fait racheter 400 millions de dollars par Apple
[DECODE Quantum] A la rencontre de la startup WeLinQ
La FinTech SumUp valorisée 8 milliards d’euros après une nouvelle levée de fonds
[Série B] BNPL : Hokodo lève 37 millions d’euros pour sa solution B2B
[Série B] Strapi lève 31 millions de dollars auprès de CRV
[Made in Bordeaux] VivaTech : les startups de Nouvelle-Aquitaine en force au salon
[Seed] la marketplace des artisans d’art, Meillart, accueille Thibaud Elzière à son capital

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media