ActualitéAsieTransport

Face à des ventes décevantes en Chine, Tesla va devoir sabrer dans ses effectifs

Tesla ferait-il marche arrière ? Alors que le constructeur annonçait en novembre dernier investir pour « augmenter la production de plus de 2 000 véhicules par semaine d’ici la fin de 2015 », voilà qu’il va  réduire ses effectifs en Chine. En cause, un vide dans son carnet de commandes, un an après le début de la commercialisation de ses véhicules électriques en Chine.

Le journal chinois The Economic Observer évoque 180 postes supprimés, sur les 600 employés de Chine. Tesla n’a pas confirmé de chiffre mais à effectivement reconnu auprès de l’agence Bloomberg qu’il allait procéder à une réduction d’effectifs. Une décision qui fait suite à un constat: Tesla n’a pas atteint ses objectifs de ventes sur le mois de janvier.

Un manque d’infrastructures pour la recharge des voitures

L’entreprise fondée en 2003 par Elon Musk (aussi fondateur de PayPal, SpaceX…), fait face à une importante taxation de ses voitures en Chine et surtout à un manque d’infrastructures pour recharger ses voitures. D’autres fabricants, Chinois, semblent davantage tirer leur épingle du jeu dont BYD et Kandi, subventionnés par le gouvernement dans le cadre de sa politique anti-pollution.

Tesla Motors est valorisée plus de 29 milliards de dollars sur le Nasdaq alors qu’elle n’a vendu « que » 22 500 de ses modèles en 2013. A titre de comparaison, c’est plus que Renault, valorisé 17,9 milliards d’euros, qui a pourtant écoulé 2,63 millions de voitures (hors Nissan) la même année.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Face à des ventes décevantes en Chine, Tesla va devoir sabrer dans ses effectifs
[Silicon Carne] Du réel au virtuel: comment allons-nous reproduire nos vies dans le metaverse?
FoodTech: débuts en fanfare à Wall Street pour Toast, spécialiste des logiciels pour restaurants
HR Tech: l’Allemand CoachHub rachète la startup française de coaching professionnel MoovOne
Comment Céline Lazorthes et Jonathan Benhamou veulent améliorer le quotidien des patients atteints d’un cancer
Uber
Uber est-il enfin rentable?
Sunday, spin-off de Big Mamma, lève 100 millions de dollars pour sa solution de paiement au restaurant