Business

Face à Face Stéphane Richard et Xavier Niel sur RTL

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Rencontre inattendue entre le PDG de France Telecom, Stéphane Richard, et le fondateur de Free, Xavier Niel chez nos confrères de RTL, afin d’évoquer la situation du marché des telecom et les relations entre opérateurs.

Pour Xavier Niel, « Free Mobile reste tout petit, au 30 juin nous comptons 3,6 millions d’abonnées, même pas 5% de parts de marché »

« En 2002, tous les acteurs en commun ont fait de la France le pays le plus compétitif en matière de haut débit. j’aimerai faire la même chose dans le mobile »

« Le contrat d’itinérance avec Orange va nous couter environ 1 milliard d’euros, le déploiement de notre réseau devrait nous couter cette même somme »

Concernant la politique du gouvernement: « J’ai l’impression que pour être entendu par le gouvernement il faut licencier, on n’est pas à la mode chez Free on vient d’embaucher 2000 personnes. »

« On n’a pas mis assez d’impact sur la réduction des déficits publics et dans le meme temps, on a voulu stigmatiser un certains nombre de population en les surtaxants. « Quelles que soient les catégories de français qui ont des revenus significatifs (Acteurs, auteurs, sportifs), ils sont partis.

Du coté de Stéphane Richard, « Si nous avons perdu 600000 abonnés jusqu’au 30 juin, nous regagnons des clients à la même date, le solde à la fin de l’année devrait être positif.

Avant l’arrivée de Free, le marché français était un marché de subvention de terminal, les consommateurs allaient chercher un téléphone et une carte sim. Nous avons pensé que la proportion du marché intéressé par l’offre de Sim Only serait très faible, et là nous nous sommes trompé. Nous avons du réfléchir à la façon d’être présent sur le marché de la carte Sim, ce que nous avons fait avec Sosh. et Les clients de Sosh ne sont pas des clients de 2nd catégorie ».

Coté offre, « Le prix d’un forfait de telephone mobile coute le prix d’une place de parking à Paris pour la journée. Depuis 15 ans, on en a donné plus pour moins cher ».

Coté entreprise, « Chez Orange, on va embaucher 4000 personnes en CDI dans les 3 ans à venir, et avons embauché 10000 jeunes en CDI sur les 3 dernieres années. France Telecom est un acteur important de l’économie de la société française, alors que le pays souffre. »

Suivez moi

Un commentaire

  1. Une hausse du nombre de client et une hausse du CA/abonné ou une baisse du CA/abonné, Le revenu par client me parle plus. Est-ce un discours pour les petits actionnaires?

    Exemple: 10000000 d’abonnés à 40 euros/mois ou 1100000 aboonés à 20 euros/mois. C’est quoi le mieux? Il y a une hausse du nombre d’abonnés, une baisse du revenu/abonné.

    Quels sont les chiffres officiels de Orange, pour savoir si ils vont gagner plus de pognon, si les abonnés perdus sont de gros clients perdus et les abonnés gagnés des clients à 20 euros. A côté de chez moi, il y avait une boutique Orange qui a fermé et à la place, c’est un resto qui va ouvrir.

Bouton retour en haut de la page
Face à Face Stéphane Richard et Xavier Niel sur RTL
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
[Seed] Rodeeo lève 400 000 euros pour son app de location de véhicules
BeautyTech: le géant britannique Treatwell rachète la startup française Wavy
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media