A la uneEuropeRetail & eCommerceTransport

Face à l’appétit d’Amazon, Relais Colis veut garder la main sur les livraisons

Née d'une pensée disruptive à la suite d'une grève de La Poste dans les années 60, empêchant les clientes de La Redoute de recevoir leurs achats, Relais Colis doit aborder aujourd'hui une autre révolution : celle de la logistique e-commerce. L'entreprise autrefois propritété du groupe PPR via sa marque la Redoute, aujourd'hui détenue à 72,5% par la holding New R (Deutsche Post DHL a pris une participation minoritaire de 27,5% dans Relais Colis à travers une augmentation de capital en 2016), cherche à suivre de près les nouveaux usages. Héritière de l'invention du point relais que l'on retrouve aujourd'hui auprès de ses 4 700 partenaires commerçants français, elle annonce étendre son maillage avec la signature de deux sites routiers de la RATP qui pourront jouer le rôle d'intermédiaire entre le vendeur et son client.

A la fois positionné sur le B2C et le B2B, le groupe veut aujourd'hui accélérer sur le C2C et faciliter l'envoi de colis par des particuliers, et surtout garder la main face aux hubs logistiques du géant Amazon. Côté commerçants partenaires, l'ambtion est d'atteindre les 8 000 points de vente d'ici 2020. Pour réaliser cette transformation, il a prévu un plan d'investissemet de 40 millions d'euros. «La livraison à domicile est un marché qui croit de 15% par an», explique Jean-Sébastien Léridon, DG. 

Date de création : années 60, Sogep (1983 pour le service Relais Colis)

Siège : Créteil

Effectifs: 500

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Face à l’appétit d’Amazon, Relais Colis veut garder la main sur les livraisons
Mira Beauty: comment cette startup californienne a-t-elle inventé l’enseigne du futur?
Supply chain : Shippeo lève 32 millions de dollars auprès de Battery Ventures
Après avoir surfer sur le boom du e-commerce, la startup polonaise InPost s’apprête à entrer en Bourse
Après le rachat d’Everoad et d’Uber Freight Europe, Sennder lève 160 millions de dollars
FinTech : comment Elwin (Mieuxplacer.com) a pris le virage du B2B
Pourquoi PayFit s’associe à Qonto