ActualitéMarketing & Communication

Facebook lance un réseau publicitaire pour applications mobiles

Facebook a lancé une version test ouverte qu’à un nombre limité d’annonceurs

C’était une évidence pour beaucoup, ce sera désormais un fait. Le premier des réseaux sociaux annonce qu’il expérimente une plateforme publicitaire à partir de laquelle il connectera directement les annonceurs avec les éditeurs d’applications mobiles tierces. « Pour améliorer la pertinence des annonces que les gens voient, fournir une couverture encore plus grande pour les annonceurs de Facebook et aider les développeurs mobiles à mieux monétiser leurs applications, nous expérimentons l’affichage de publicités Facebook dans des applications mobiles » a expliqué la société.

Cette offre publicitaire permettra aussi au réseau social d’augmenter ses propres revenus en monétisant son audience sur des d’autres applications mobiles que les siennes, et ainsi monétiser son audience hors de ses frontières. Pas question de se lancer trop vite pour autant puisque la firme de Mark Zuckerber est actuellement en phase de test et ne travaille qu’avec un nombre limité d’annonceurs. Le nombre exact n’a pas été communiqué.

En utilisant la quantité importante de données qu’il dispose sur ses membres, Facebook est en mesure de proposer des publicités toujours plus ciblées et susceptible de générer des taux de clics supérieurs à la moyenne pour des retours sur investissement potentiellement plus élevés. « Notre objectif est de démontrer une couverture encore plus grande avec la même puissance du ciblage de Facebook pour les annonceurs à la fois sur et hors Facebook« .

Bouton retour en haut de la page
Facebook lance un réseau publicitaire pour applications mobiles
Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies
[Serie D] 1 milliard de dollars de plus pour Checkout, la 3ème FinTech la mieux valorisée au monde