A la uneActualitéAmérique du nordEuropeManagementMarketing & Communication

Facebook s’attaque au juteux marché de l’emploi

Les sites emploi américains – et français ont peut-être du souci à se faire. Facebook a confirmé le lancement d'un service d'offres d'emploi pour les recruteurs et les candidats, à la manière de ce que font déjà des poids lourds du secteur, mais avec les fonctionnalités du réseaux social. Facebook possédait déjà une page «Jobs», mais sur un marché estimé à 4 milliards de dollars en 2016, rien qu'aux Etats-Unis d'après des chiffres Ibis Wolrd, l'idée est de maximiser son offre.

Le potentiel de lier réseau social et offres d'emplois a été identifié depuis plusieurs années. LinkedIn, Glassdoor, et Indeed s'affrontent aux Etats-Unis, rivalisant sur les dernières fonctionnalités à proposer aux utilisateurs et aux recruteurs. En France, une fois lancé dans l'Hexagone, Facebook pourrait venir bousculer Figaro Classifieds, RegionJobs, et Monster (Randstad). Sur le marché du recrutement en ligne, la filiale du groupe Figaro, qui vient de reprendre Viadeo, va s'appuyer sur ses «15 000 recruteurs» et sur ses synergies avec Cadremploi (4,8 millions de visite) et KelJob (2,5 millions de visites, OJD, 2014 et Xiti 2015). D'autres acteurs secondaires tentent aussi de se faire une place tels Welcome To the Jungle, ou Talent.io pour les développeurs. 

Concrètement, sur Facebook, les recruteurs pourront poster directement leurs annonces emploi sur leur page et dans le fil d'actualités du réseau sous la forme d'un post sponsorisé. Sur ce billet sera intégré un bouton «postuler» relié à Facebook Messenger, et aussi, si l'entreprise le souhaite, un premier formulaire de candidat à remplir avec quelques informations. Comme pour un contenu publicitaire, les recruteurs pourront payer pour booster la visibilité de leur publication sur le fil d' audiences cibles. 

Depuis sa création en 2004, la stratégie de Facebook est de bâtir en permanence une rispote aux services concurrents. Face à Snapchat, il rachetait Instagram, face à LinkedIn et Slack, il lançait Workplace pour le travail collaboratif. Ce nouveau service emploi n'est pour l'instant seulement disponible qu'aux Etats-Unis et au Canada. Une démo de l'offre a été posté sur YouTube par un éditeur de TechCrunch.

En 2016, Facebook a réalisé 27,6 milliards de dollars de chiffre d'affaires, en hausse de 54% sur un an. Il a franchi la barre du milliard d'utilisateurs actifs par jour l'an passé.

Lire aussi : Figaro Classifieds recadre le modèle économique de Viadeo sur l’emploi et la formation

Face à LinkedIn, Glassdoor fait aussi le pari de la transparence sur les salaires

  • 1,2 milliard d'utilisateurs actifs par jour (+18% sur l'année), dont 1,1 milliard d'utilisateurs mobiles.
  • 1,8 milliard d'utilisateurs actifs par mois (+17%), dont 1,7 milliard d'utilisateurs mobiles. 
  • Les revenus liés à la publicité mobile ont augmenté de 84% au quatrième trimestre 2016, comparé à la même période en 2015. 
  • Les dépenses en capital sont de 4,49 milliards de dollars pour l'année 2016. 
  • Le bénéfice par action est de 3,49 dollars fin 2016, en hausse de 171% par rapport à 2015. 

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Facebook s’attaque au juteux marché de l’emploi
Parler: le réseau social des conservateurs américains est-il aussi libre qu’il le prétend?
Uber
Uber veut surfer sur la tendance des livraisons de courses à domicile via sa filiale Cornershop
Télécoms: Orange «doit faire de la place aux concurrents» sur le marché BtoB, estime l’Arcep
5G: en Europe, les préoccupations de souveraineté bousculent les projets de Huawei
Free: Xavier Niel présente sa nouvelle Freebox Pop
Coronavirus: les entreprises Tech françaises s’attendent à une baisse des ventes de 6,7%
Copy link