FinTechLes levées de fonds

FinTech: CurrencyFair lève 10 millions de dollars pour sa marketplace de devises

Fini la queue dans les bureaux de change lors des déplacements à l’étranger. Les FinTech, ces entreprises qui innovent dans le secteur de la finance et de la banque, veulent numériser le secteur. La start-up CurrencyFair, basée à Dublin, vient de lever 10 millions de dollars auprès du fonds londonien Octopus Investments.

Fondée en 2009, la société, qui emploie une cinquantaine de personnes, édite une marketplace pour échanger des devises. Pour cela, les utilisateurs doivent déposer des fonds sur un compte local. L’application permet ensuite d’échanger des devises à des taux avantageux, avant d’être réexpédiés sur un compte bénéficiaire. Côté modèle économique, CurrencyFair prélève une commission sur les montants échangés : 0,15% en cas de matching direct avec un autre utilisateur, ou plus le cas échéant et que CurrencyFair opère lui-même l’échange de devises.

Engouement pour les FinTech en Europe

La société n’est cependant pas seule sur ce segment. En France, la start-up Weeleo propose également une application d’échange de devises, tout comme Kantox, basée au Royaume-Uni. Il faut compter aussi sur TransferWise qui a levé 58 millions de dollars en janvier dernier.

Ce nouvel investissement souligne l’engouement pour les FinTech. Si en Europe, le Royaume-Uni est de loin le premier pays en la matière – notamment du fait de la prédominance historique de la place financière de Londres -, l’Irlande est elle aussi dynamique. D’ailleurs, ces deux pays ont concentré 42% des investissements dans les FinTech en 2014, selon une étude d’Accenture. Sur l’ensemble du continent, les investissements dans les FinTech ont atteint les 1,48 milliard de dollars en 2014, en croissance de 215%.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This