Actualité

Fleur Pellerin à l’Economie Numérique: les infos à connaître

Sans grande surprise, Fleur Pellerin vient d’être nommée Ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique.

Diplômée de l’ESSEC, Sciences Po puis l’ENA, elle a effectué la majorité de sa carrière professionnelle à la Cour des Comptes. Elle a participé aux équipes de campagne de Lionel Jospin en 2002, Ségolène Royal et 2007 avant d’être responsable du pôle Société et Économie numériques lors de la campagne de François Hollande.

Le 26 avril dernier, Fleur Pellerin était confrontée à Nicolas Princen (UMP) lors du débat en vidéo, organisé par le Collectif du Numérique, animé par Richard Menneveux et diffusé en direct sur FrenchWeb. 2 heures de débat à voir ou revoir pour mieux appréhender la personnalité de Fleur Pellerin et les idées qu’elle porte en matière d’économie numérique.

Fleur Pellerin aura pour mission de participer au sein du gouvernement et notamment avec Aurélie Filippetti, la nouvelle Ministre de la Culture et de la Communication, à la mise en place des engagements pris pendant la campagne de François Hollande :

  • Le remplacement de la loi Hadopi et le financement de la création qui pourrait se réaliser par une taxe sur les FAI mais aussi les fabricants de matériels et les grandes plateformes américaines comme Google et Amazon.
  • Une fiscalisation adaptée aux PME et aux entreprises innovantes et la « mise au pas » des géants du web
  • La création d’une banque publique d’investissement dotée de fonds gérés localement à destination des PME
  • La formation de jeunes sur des profils de qualification intermédiaire pour le numérique
  • Une couverture intégrale de la France en très haut débit d’ici à dix ans
  • L’abrogation de la loi Loppsi 2
  • L’inscription du principe de Neutralité du net dans la loi

Deux réactions à la nomination de Fleur Pellerin à l’Economie Numérique :

Christine Balagué et Guillaume Buffet, Co-Présidents de Renaissance Numérique
« Nous l’avons assez dit : avec une PME sur 2 sans site web, avec moins de 3% des nouvelles entreprises issues du numérique, avec 6 fois moins de « .fr » que l’Allemagne n’a de « .de », la France a besoin d’une nouvelle dynamique pour ses PME, poumon de l’économie française.

Associer dans un même ministère l’innovation, les PME et le numérique est un signe fort. Confier ce ministère à la plus jeune personnalité du gouvernement en est un deuxième. Que cette personnalité porte le flambeau de la diversité en est un troisième, non moins important. L’ensemble de ces messages laisse à penser que le combat mené ces 5 dernières années par Renaissance Numérique n’a pas été vain. Oui, le numérique est sans doute le meilleur vecteur de redynamisation du tissu économique français. Oui, le numérique est un espoir de réussite pour toute la jeunesse, réussite qui peut contribuer rapidement au redressement de la croissance. Oui, avec le numérique, l’initiative est ouverte à tous, sans a priori d’origine sociale.

Nous misons beaucoup d’espoir dans la nomination de Fleur Pellerin au poste de Ministre déléguée aux PME, à l’Innovation et au Numérique. »

AFDEL, Association française des Editeurs de Logiciels. 

« La nomination à cette responsabilité de Fleur Pellerin, qui a démontré une vraie connaissance des dossiers et une compréhension des enjeux , représente un signe très positif ».

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

7 thoughts on “Fleur Pellerin à l’Economie Numérique: les infos à connaître”

  1. Il y a (hélas) d’autres infos à connaitre…

    En particulier la grande proximité de Fleur PELLERIN avec le Syntec numérique, le syndicat des marchands de viande – pardon des SSII – et notamment son président Guy MAMOU-MANI.

    Et çà c’est vraiment pas de bonne augure pour les professions de l’informatique :-(

    D’ailleurs Fleur PELLERIN, pendant la campagne, a déjà emboité le pas aux SSII et au Syntec avec le discours mensonger sur la « pénurie d’informaticiens » (voir http://munci.org/Fleur-PELLERIN-HOLLANDE-SARKOZY-et-la-penurie-de-main-d-oeuvre-dans-le-numerique)

    En tout cas une chose est sûre, c’est pas dans les SSII qu’elle va pouvoir défendre l’innovation !

  2. Pour montrer Le professionnallsme du milieu numérique français, il faudrait éviter ce genre de vidéo:
    Un peut de montage éviterait le début amateur avec l’explication du micro qui ne sert à presque rien, car de toute façon le son est tellement mauvais qu’on ne peut pas écouter jusqu’au bout. L’animateur devrait travailler un peut son lancement pour pas nous donner envie de fuir. Et un décors qui ne fasse pas salle de classe 1960, serait un plus indéniable. Je viens voir un débat sur l’avenir du numérique, première réaction après 3mn de vidéo…. Je pleure.

  3. Merci beaucoup pour ce document particulièrement riche. Voir deux politiques qui savent de quoi ils parlent et évitent la diversion est bien rare. La caractère brut de la vidéo ne me gène pas vu la profondeur des choses. Au contraire c’est authentique et prendre le temps de suivre donne des clés que le plus beau des montages aurait masqué.
    Vivement que les annonces se transforment en actions. Le numérique ne manque pas de moyens en France, mais d’orientation, de fluidité et de transparence.

  4. L’économie numérique française manque de fleurons, pourquoi, parce que la finance française est rétrograde, peu ou pas experte, et qu’elle n’a pas compris les enjeux du web. Et ce n’est pas l’Etat avec sa gestion encore plus frileuse qui modifiera le comportement d’investisseurs qui n’acceptent pas le risque

  5. Quand l’Afdel dit que le fait qu’elle provienne de la diversité la rend plus compétente pour se charger l’économie numérique, je ne comprends pas le rapport.
    Est-ce que le fait que certains entrepreneurs du net ne soient pas issus de la diversité les rend plus mauvais, moins compétents dans ce qu’ils font !

  6. Renaissance numérique raconte un peu n’importe quoi aussi (ce n’est pas la plus jeune personnalité du gouvernement notamment), ca fait vraiment lèche-botte et pub à bon compte… dommage que frenchweb reprenne çà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This