ActualitéRetail & eCommerce

Food delivery: Beequick séduit les commerces de proximité et lève 20 millions de dollars

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

LE MONTANT – Les Chinois sont friands d’un nouveau mode de consommation quotidien : la livraison de nourriture et de repas à domicile. La start-up Beequick profite de cet engouement et a annoncé avoir bouclé un tour de table de 20 millions de dollars (série B) auprès des fonds Hillhouse Capital et Sequoia Capital. Lancée il y a moins d’un an, la société serait valorisée 200 millions de dollars, précise TechInAsia.

LE BUSINESS – Comme son nom l’indique, Beequick qui s’est lancée à Pékin, promet une livraison à domicile de produits alimentaires (sncaks, boissons, alcools, café, fruits et légumes) en moins d’une heure. Mais si la start-up s’est rapidement étendue à d’autres villes telles Guangzhou, Shenzhen, après avoir bénéficié d’une première levée de fonds en octobre dernier de 20 millions de dollars (série A).

Côté modèle économique, la start-up a fait reposé son système de livraison sur les commerces locaux – le plus proche du client- où elle sélectionne les articles demandés. Les clients, essentiellement situés en centre-ville, payent directement via l’application. 10 000 magasins de proximité sont déjà partenaires, et 30 000 commandes sont passées chaque jour, indique Beequick.

LES OBJECTIFS – Le marché de la livraison crowdsourcé avec les magasins alentour est déjà pris d’assaut en Chine. Renren Kuaidi, Call A Chicken, LineO, Call a Delivery ont tous levés plusieurs milliers ou millions de dollars au cours des six derniers mois. En septembre 2014, le Chinois Daojia levait 50 millions de dollars. Le «O2O» (online to offline) a un bel avenir devant lui.

Bouton retour en haut de la page