ActualitéActualité Start Me UpInvestissementsLes levées de fondsStart Me Up

Forte hausse des investissements de business angels sur le 1er semestre 2013

Le 2ème baromètre « Fibamy » édité par le fonds Isaï montre un retour à la confiance des business angels. Résultat: une hausse significative des investissements early-stage. Jean-David Chamboredon commente. 

C’est ce qu’on appelle une heureuse surprise. Alors que les investissements des business angels dans les startups internet avaient reculé de 30% sur l’année 2011, le premier semestre 2013 voit une hausse de 80% du montant total levé, et 108% du nombre de levées de fonds « déclarées » par rapport à la même période en 2012.

Jean-David-ChamboredonLe baromètre annuel « Fibamy » réalisé par Isaï collecte les informations sur les levées de fonds annoncées et relayées par la presse spécialisée, dont FrenchWeb. Pour Jean-David Chamboredon, CEO d’Isaï et à l’initiative du baromètre,  trois phénomènes expliquent cette hausse :

    • L’effet PLF 2013 » Il y a probablement un effet de report sur le 1er semestre 2013, avec un contexte peu favorable dû au débat sur le PLF 2013 ( Plan de Loi de Financement). Les investissements mis en « stand by » ou « non révélés » lors du débat ont finalement été réalisés et annoncés par la suite. Le sujet des angels est à la mode, les entreprises se sont (re)mises à communiquer ».

Fibamy

  • Les bénéfices du dispositif ISF-PME:  » La forte hausse des investissements réalisés au titre du dispositif fiscal ISF-PME s’explique par la hausse très significative de l’ISF (passage de 2 tranches à 0,25% et 0,5% à 6 tranches entre 0,5% et 1,5%) votée lors de la Loi de Finances 2013 rendant les montants potentiels « à défiscaliser » plus importants pour les assujettis ISF. On observe aussi que les tours de table médians sont plus petits que l’année dernière. Malgré ces chiffres, il faut rappeler que l’appel d’air des investissements en amorcage dépend fortement du dispositif ISF-PME… »
  • L’effet « Assises de l’Entrepreunariat: « Les annonces faites par le Président Hollande, notamment sur la taxation de plus-values de cession, ont forcément rassuré les investisseurs« .

Mais pour Jean-David Chamboredon, si l’investissement en amorçage « early-stage » est en bonne forme, il reste faible par rapport à des géographies comme les Etats-Unis ou la Grande Bretagne. Quant au « mid to late stage » la situation n’est pas bonne : « La capacité d’investissement en capital-risque/capital-développement a largement baissé. Les fonds de capital-investissement ont levé moitié moins d’argent depuis 2008. Les levées de fonds d’un montant équivalent à 4 millions € ou plus restent en berne. Le retrait des investisseurs institutionnels Français et Etrangers handicape la croissance du secteur. »

Tags

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Forte hausse des investissements de business angels sur le 1er semestre 2013
Jeux vidéo: les résultats trimestriels d’Electronic Arts dépassent les attentes
La Silicon Valley résiste à la pandémie, affichant des profits insolents
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Copy link