AcquisitionActualitéTech

Fusion entre Steria et Sopra : Atos a également formulé une offre de rachat

Steria et Sopra ont exprimé une fin de non recevoir à Atos

atosUn nouvel acteur fait son entrée dans les affaires des deux Français spécialisés dans les services informatiques (SSII) Steria et Sopra, qui prévoient de fusionner afin de former un groupe de 35 000 collaborateurs et de 3,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Atos, la société dirigée par l’ancien ministre de l’Economie sous Jacques Chirac, Thierry Breton, a proposé une offre de rachat sur Steria pour un prix de 22 euros par action.

« Atos confirme avoir entretenu depuis plusieurs mois des discussions amicales avec Steria, y compris avec le président du conseil de surveillance et le gérant exécutif de la société » a expliqué l’entreprise par voie de communiqué, affirmant avoir « envoyé une offre au président de Steria, le 4 avril 2014, accompagnée d’une lettre offrant à Steria la possibilité de répondre à Atos jusqu’au 7 avril 2014, afin de déclencher l’émission d’une offre ferme signée à 22 euros, en numéraire, par action Steria ».

« Les Présidents de ces deux organes (le conseil de surveillance et le conseil d‘administration de son commandite Soderi, ndlr) avaient porté à la connaissance de leur Conseil une lettre de la Société AtoS comportant une invitation à entrer en discussions pour évoquer l’éventualité d’une offre à un prix « autour » de 22 euros » confirme de son côté Steria qui a affiché une fin de non recevoir. « Le Conseil de Steria ‘n’était pas en mesure d’examiner (son) offre’ » selon Atos.

Acteur français des services informatiques, Atos affiche 8,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans plus d’une cinquantaine de pays, soit plus que Steria et Sopra réunis. Le 9 avril dernier, ces deux entreprises ont officialisé leur volonté de rapprochement amical qui devrait prendre la forme d’une OPE (opération publique d’échange, ndlr) de Sopra sur les actions de Steria sur la « sur la base de 1 action Sopra pour 4 actions Steria ». Ensemble, les deux sociétés espèrent franchir les 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires et les 10% de marges bénéficiaires dans un secteur devenu de plus en plus concurrentiel.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Fusion entre Steria et Sopra : Atos a également formulé une offre de rachat
Netflix, Amazon, Disney…: le streaming, nouvelle guerre des étoiles
PropTech: Witco (ex-MonBuilding) lève 12 millions d’euros auprès de Daphni et Eurazeo
facebook
Face aux critiques, Facebook suspend le développement d’une version d’Instagram pour les enfants
Pourquoi la French Tech a aussi besoin d’investisseurs français ou européens?
Streaming: lancé en même temps que Disney+, Apple TV+ est encore à la traîne
ManoMano, les débuts d’un acteur atypique sur un marché archaïque