AsieBusinessFinTechFW500FW500 2016

[FW 500] Dashlane, à l’aube d’une nouvelle ère sur le marché des FinTech

Dashlane, spécialisée dans les nouvelles solutions de protection de l'identité numérique, fait partie des forts potentiels du Frenchweb 500, le classement des entreprises françaises de la tech. La société basée à Paris et New York se hisse logiquement à la 28e place de ce classement. Créée en 2009 à l'initiative de Bernard Liautaud, le fondateur de Business Objects, Dashlane s'est d'abord positionnée sur une solution de gestion des identités et des paiements pour les particuliers et les entreprises.

La société, qui revendique aujourd'hui 5 millions d'utilisateurs de sa solution, s'apprête à accélérer. «Nous avons choisi la marque Dashlane car nous avons toujours envisagé d'aller au-delà de l'identité numérique. Notre approche concerne aussi la carte de crédit, l'email, le numéro de téléphone…», confie à Frenchweb Emmanuel Shalit, le CEO, qui ne laisse toutefois rien filtrer sur ces nouvelles solutions prévues pour 2016.

C'est en tout cas du côté du monde de la finance que Dashlane prépare son avenir. A l'aube d'une probable nouvelle levée de fonds (après avoir levé  24 millions d'euros depuis sa création), la société noue actuellement de nouveaux partenariats avec les acteurs du secteur FinTech. «Aux Etats-Unis, nous sommes déjà considérés comme une FinTech», note le CEO. Ces partenariats avec des acteurs «de l'Internet et de la finance» vont orienter l'évolution des produits de Dashlane.

La société, qui emploie 70 personnes, vise un recrutement d'une trentaine de personnes d'ici la fin 2016 pour ses deux bureaux. Elle vient de recruter David Lapter, l'ancien CFO de MakeSpace et de Fab.com.
 

L'homme-clé: Emmanuel Schalit

emmanuel-schalitEmmanuel Schalit, CEO de Dashlane, a rejoint l'équipe en 2011. 

Diplômé de Polytechnique et de Harvard, il a commencé sa carrière chez Havas Interactive, avant de devenir vice-président en charge de la stratégie chez Vivendi Universal Games. Il a dirigé un portail de eux, spin-off de Vivendy Universal. 

Il a enfin dirigé CSB Outdoor France pendant deux ans. 

On circule aujourd’hui sur Internet comme on conduisait dans les années 60, sans ceinture de sécurité, et cela fait des dégâts. Nous avons construit une « ceinture de sécurité » et nous constatons un fort engouement pour notre produit (…) La sécurité en ligne est un sujet complexe, mais si l’expérience utilisateur n’est pas « limpide », le produit n’est pas utilisé et il n’y a pas de sécurité….Il faut donc trouver le bon compromis», confiait-il à Frenchweb à l'été 2015.

Place dans le FW500: 28ème

Fondateurs: Alexis Fogel, Guillaume Maron, Jean Guillou et Bernard Liautaud

Siège social: Paris

Date de création: 2009

Effectifs: 70 salariés

Secteurs: Fintech

Site internet: www.dashlane.com

fb_icon_325x325     YBGgi9BO   

 

FabienBaunayFabien Baunay, Fondateur Burbanx

«Dashlane est un formidable service, qui m'a vraiment simplifié la vie. La question promet d'être intéressante: que se passera-t-il avec Dashlane et la blockchain? Que nous préparent-ils?»

VOIR le classement Frenchweb 500 – édition 2016

FW-500-650x200

Bouton retour en haut de la page
[FW 500] Dashlane, à l’aube d’une nouvelle ère sur le marché des FinTech
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
[Serie C] Wandercraft lève 45 millions de dollars pour accélérer son développement aux États-Unis