ActualitéArts et CultureBusinessIndustrieMarketing & CommunicationStartupStartup du jourTech

[FW Radar] 180gram, l’application qui propose un service de vente de vinyles sur mobile

Louis de Larrard et Pierre Audouy se connaissent depuis le lycée. Valentin Roudge et David Cingala se sont associés au projet à la suite d’une collaboration en prestation externe réalisée pour 180gram.

180gram est une application qui propose un service personnalisé de vente de vinyles sur mobile.

Plus de détails avec Louis de Larrard, co-fondateur de 180gram:

FrenchWeb: À quel besoin répond votre service?

Le marché du vinyle est en pleine renaissance depuis maintenant 10 ans. Porté par la scène indépendante, le nombre de références pressées sur vinyle explose et l’offre se fragmente entre de nombreux disquaires spécialisés qui sont souvent la première vitrine des artistes locaux. Chaque disquaire a son propre ADN de sélection et il est aujourd’hui difficile de connaître et d’accéder aux catalogues des vinyl shops spécialisés dans ses genres préférés. Il est donc très fréquent de passer à côté de disques qu’on aurait aimé acheter…

Quelle est votre proposition de valeur?

180gram est la première marketplace de vinyles sur mobile. Elle réunit les catalogues de plusieurs disquaires reconnus dans le monde entier pour leur qualité de sélection. L’application propose une expérience personnalisée pour transporter les passionnés dans l’univers des disquaires spécialisés. Nous avons intégré un lecteur qui permet d’écouter 2 minutes par morceau pour que les passionnés puissent suivre facilement toutes les sorties et rééditions de vinyles susceptibles de finir sur leur étagère.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Elle a été conçue pour tous les passionnés de musique. Les acheteurs émérites pourront assouvir leur passion grâce au Vinyl Market qui leur permet de suivre les dernières sorties, les repress et les best sellers des shops spécialisés dans leurs genres préférés. Les néophytes de ce support pourront profiter des sélections quotidiennes personnalisées. L’application propose aussi une barre de recherche et une wantlist pour suivre les stocks de ses favoris et grouper facilement ses commandes en réduisant les frais de ports.

Quel est votre plan de développement?

180gram est disponible sur les Store Apple et Android depuis moins d’un mois. L’objectif est, dans un premier temps d’attirer de nouveaux utilisateurs, et d’ajouter des nouveaux disquaires du monde entier. Pour aller encore plus loin dans la découverte des artistes et labels underground locaux, Nous proposons aussi des sélections faites par des curateurs reconnus (comme des artistes, des labels, des festivals…). Cela permet de mettre en valeur leur création auprès de nos utilisateurs tout en se faisant connaître par leur communauté.

Nous souhaitons aussi intégrer des disquaires, qui n’ont pas de site internet, pour que leurs clients puissent découvrir leurs nouveautés avant de se rendre dans leur magasin. Nous réfléchirons au business model plus tard. Nous ne prendrons pas de commission sur les ventes réalisées sur l’application.

Quels sont vos enjeux?

L’enjeu principal est de trouver le temps et l’expertise pour proposer des contenus de qualité aux personnes qui utilisent l’application et qui nous suivent sur les réseaux sociaux. Nous souhaitons notamment faire des reportages sur les disquaires partenaires et leur scène locale. Le deuxième enjeu est le développement de notre projet en Europe. Nous allons donc avoir besoin de nouvelles ressources humaines et financières. Enfin il faut continuer à optimiser l’application en fonction des retours de nos utilisateurs.

Qui sont vos concurrents?

Il n’existe pas d’autre application mobile permettant de découvrir des vinyles et de découvrir des disquaires indépendants comme le propose 180gram. Discogs est la plus grosse marketplace de vinyles (elle propose plus de 10 millions de références) mais son interface ne favorise pas vraiment la découverte de nouvelles références…

Qui est l’entrepreneur qui vous inspire?

C’est en regardant des vidéos de Frédéric Jourden en 2016, le fondateur de Blitz Motorcycle, que j’ai définitivement remis en question mon ancienne vie professionnelle. Quelques mois après j’ai décidé de quitter mon travail dans une société de conseil pour me lancer dans ma passion, la musique et créer 180gram. Lui avait quitté son travail en direction marketing pour créer un garage de customisation de moto.

Les 5 applications qui vous sont indispensables et pourquoi :

– Catawiki car ils ont réussi à dépoussiérer, digitaliser et vulgariser le monde des enchères.

– Nowness pour leur contenu vidéo qui est toujours esthétique et varié.

– Shazam, surtout en concert ou en soirée !

– Mixcloud pour découvrir et écouter des stations radios spécialisées ou des set de DJs.

– Et bien sûr 180Gram… Elle me prend beaucoup de temps… et d’argent.

Une start-up à nous faire découvrir ?

BAM Archi, car je pense qu’ils répondent à un vrai besoin : mettre en relation des projets de construction avec des architectes. C’est un projet qui me plait beaucoup et ils gèrent très bien leur communication.

Les données clés:

  • Fondateurs : Louis de Larrard, Pierre Audouy, Valentin Roudge et David Cingala
  • Date de création : 2016
  • Levée de fonds : Oui, La Bourse French Tech soit 30 000 euros de subventions
  • Siège : Caen
Tags

FrenchWeb

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This