ActualitéBusinessStartupStartup du jourTech

[FW Radar] Cerbair protège les sites sensibles contre les attaques de drones malveillants

Olivier Le Blainvaux et Lucas Le Bell les deux fondateur de Cerbair se sont rencontrés via un ami en commun qui travaillait précédemment pour Olivier.

Plus de détails avec Lucas Le Bell , Co-fondateur de Cerbair :

FrenchWeb: À quel besoin répond votre service?

Nous protégeons les sites sensibles contre les menaces que les drones civils malveillants peuvent représenter. En effet, l’explosion des ventes de cette innovation cause la multiplication des incidents, intentionnels ou non, aux abords de sites critiques. Drones livrant de la contrebande aux cellules de détenus, collisions évitées de justesse avec des avions de ligne autour des aéroports, espionnage pré-cambriolage via drone voire tentative d’assassinat sur personnalité politique lors d’une allocution publique (cf président Maduro) : tout cela n’est pas de la science-fiction et requiert le déploiement de moyens technologiques pour détecter, caractériser et neutraliser cette menace drone grandissante.

Quelle est votre proposition de valeur?

Nous développons et fournissons les moyens technologiques nécessaire pour protéger l’espace aérien des sites sensibles en détectant les drones intrus avant que ceux-ci ne commettent leur action malveillante. Pour cela, nous détectons les communications radiofréquences échangées entre un drone et sa radio-commande et sommes capables de fournir des informations telles que le type drone, sa localisation et celle du pilote pour aider les forces de sécurité ou la police à stopper la menace à la source.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Nos clients sont les sites et les personnes sensibles, quelle que soit l’industrie concernée.

Ainsi, nous comptons déjà parmi nos utilisateurs un aéroport international, des sites pétrochimiques, une prison, un stade de football, des groupes privés, des événements à ciel ouvert et même des particuliers pour citer quelques exemples. Tous cherchent à protéger leur espace aérien proche contre les risques d’espionnage, de contrebande, de collision ou d’attaque terroriste.

Quel est votre plan de développement?

Nous continuons d’améliorer nos produits en termes de performance : portée de détection, précision de la localisation, temps de réaction, ergonomie et clarté de l’interface utilisateur… Notre R&D n’est pas en reste puisque nous préparons l’avenir en travaillant sur des technologies de neutralisation.

Sur le plan commercial, nous adressons un marché toujours plus large puisque notre réseau de distributeurs compte plus d’une centaine d’entreprises présentes sur tous les continents. L’actualité porteuse, la progression des ventes et la multiplication des appels d’offres exigent que l’on monte en puissance, et soit capable d’industrialiser rapidement nos nouveaux produits, développer l’équipe commerciale, le SAV et les équipes opérationnelles pour adresser un marché en pleine expansion.

Quels sont vos enjeux?

Le sujet anti drone est très complexe à adresser pour plein de raisons :

  • Technologiques : être capable de détecter et neutraliser un drone qui évolue très vite, se miniaturise et prend des milliers de formes différentes, c’est très difficile, d’autant plus quand on fait tout cela à plusieurs kilomètres de distance.
  • Concurrence : le marché est immense et très concurrentiel. Ainsi, nous jouons des coudes avec de grands groupes de défense ou des sociétés étrangères aux ressources quasi illimitées.
  • Règlementaire : neutraliser un objet aérien tel qu’un drone aux abords d’un site sensible peut être dangereux et les technologies employées pour y parvenir sont bien réglementées à la vente et à l’usage.

Qui sont vos concurrents?

Nos concurrents sont essentiellement d’autres jeunes sociétés provenant essentiellement des Etats-Unis et d’Israel. L’ampleur de leurs financements et de leurs ressources les aide très certainement mais la France abrite des ingénieurs très talentueux dans le domaine ! De grands groupes de défense peuvent aussi nous faire concurrence mais le ratio performance/cout de nos solutions nous détache largement du peloton sur notre marché civil.

Qui est l’entrepreneur qui vous inspire?

Xavier Niel pour avoir fait bouger les lignes et pour sa résilience face aux difficultés.

Les 5 applications qui vous sont indispensables et pourquoi :

  • Dashlane pour ne plus oublier mes mots de passe
  • Google Calendar pour bien s’organiser
  • LinkedIn pour networker et suivre l’industrie
  • Lydia pour payer instantanément et sans frais
  • Uber pour se déplacer (presque) partout dans le monde

Les 5 événements tech auxquels il faut absolument participer et pourquoi :

Sans doute le CES à Vegas et Vivatech à Paris pour la tech à proprement parler. Dans notre industrie, c’est plutôt Milipol, Eurosatory et le Bourget qui nous intéressent.

Une start-up à nous faire découvrir ?

Digeiz qui fait de l’analyse de flux visiteurs via reconnaissance d’image.

Les données clés:

  • Fondateurs : Olivier Le Blainvaux et Lucas Le Bell
  • Date de création : Juin 2015
  • Levée de fonds : 2 levées : 300k€ fin 2016 auprès de BA et 1.5M€ fin 2017 auprès de MBDA (missiles), Technofounders et BA
  • Siège:  Boulogne-Billancourt

Tags
Plus d'infos

FrenchWeb

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer