ActualitéBusinessEdTechStartupStartup du jour

[FW Radar] O’clock, la classe virtuelle pour les développeurs Web

Fondée en janvier 2017 par Maxime Vasse, Lucie Copin, Anthony Marais et Dario Spagnolo, O’clock forme au développement Web. Les étudiants suivent les cours vidéos en direct.

Plus de détails avec Dario Spagnolo, co-fondateur de O’clock.

FrenchWeb: A quel besoin répond votre service?

Dario Spagnolo, co-fondateur de O’clock: 1 million. C’est le nombre de postes dans les métiers du numérique, non pourvus actuellement, en Europe et en Amérique du nord. La plupart de ces postes concernent les métiers du développement. Le besoin est donc gigantesque et il s’agit d’un double défi:

  • pour les entreprises qui ne parviennent pas à recruter les développeurs indispensables à leurs processus de croissance et d’innovation,

  • pour toutes les personnes en recherche d’emploi du fait de la disparition de leurs métiers qui ont besoin d’être formées à ces nouveaux métiers.

Même les nombreuses initiatives de formation récentes, à l’instar de 42, ne représentent qu’une goutte dans l’océan. Tous les ans, le nombre de développeurs formés est inférieur aux besoins des entreprises. Si cette tendance continue, l’Europe estime qu’on pourrait atteindre 900.000 postes non pourvus en 2020, seulement en Europe.

Quelle est votre proposition de valeur?

O’clock est la première formation téléprésentielle au métier de développeur. Le format pédagogique innovant et sa pédagogie ont été pensés pour former des développeurs Web immédiatement employables par des entreprises en seulement 5 mois, sans aucune connaissance préalable en programmation.

Contrairement aux formations présentielles traditionnelles, chez O’clock les étudiants participent au cours en direct-vidéo depuis chez eux. Et contrairement aux formations e-learning classiques telles que les MOOCs, nos cours sont assurés par des formateurs à temps plein, pendant les 5 mois que dure la formation.

Nous avons développé notre propre solution de classe virtuelle qui recrée le même niveau d’interaction et de fluidité entre le formateur et les étudiants que dans une salle de classe physique.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

La formation proposée par notre offre répond aux besoins d’un très grand nombre de personnes:

  • demandeurs d’emploi et personnes en reconversion professionnelle,

  • jeunes décrocheurs sans affinités avec le système éducatif classique,

  • salariés souhaitant changer de secteur d’activité,

  • personnes handicapées ayant des difficultés à se rendre tous les jours dans un centre de formation,

  • personnes habitant loin des grandes villes.

Tous recherchent un encadrement actif de la part de formateurs expérimentés et une pédagogie intensive pour leur permettre d’être opérationnels rapidement.

Quel est votre plan de développement?

La première promo a commencé en janvier 2017 et d’ici la fin de notre première année nous aurons formé 150 personnes. Notre objectif pour 2017 est d’affiner nos outils, process et pédagogie en vue de monter à l’échelle très rapidement dès l’année prochaine. Une opération de financement est en cours et sera finalisée d’ici juin 2018 afin de nous permettre de faire face à la très forte demande (140 demandes d’inscription par semaine !), en France comme à à l’étranger. D’ici 3 ans, nous serons en mesure de former 5.000 personnes par an à plusieurs métiers du numérique, dans plusieurs pays.

Quels sont vos enjeux?

Notre enjeu principal consiste à monter à l’échelle rapidement et de manière importante pour faire face à la très forte demande sans perdre la proximité avec nos étudiants et le côté humain qui nous caractérise.

Nous nous battons également tous les jours pour faire reconnaître l’efficacité de ce nouveau format pédagogique innovant qu’est le téléprésentiel. Dès qu’on parle de formation à distance, nos interlocuteurs pensent aux MOOCs et à leurs taux d’échec et d’abandon très importants. Heureusement, plusieurs organismes reconnaissent déjà la validité de ce format, comme Pôle Emploi, certaines régions ou encore des Fongecif, mais il reste encore beaucoup à faire.

Qui sont vos concurrents?

Nos principaux concurrents sont les écoles de développement web physiques avec lesquelles nous partageons la sanctuarisation du formateur, comme garant de la transmission du savoir. Nous nous démarquons par notre format, qui rend accessible l’enseignement synchrone et continu depuis n’importe où. Avant, un étudiant devait choisir entre l’accessibilité du MOOC et la présence pédagogique proposée par les formations physiques. Avec le téléprésentiel et O’clock, l’étudiant n’a plus besoin de faire un choix.

Les données clés:

  • Fondateurs : Maxime Vasse, Lucie Copin, Anthony Marais et Dario Spagnolo
  • Date de création : janvier 2017
  • Levée de fonds : non
  • Siège : Paris
Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This