ActualitéAsieBusinessDecode BusinessEuropeMarketing & CommunicationTechTV

[FW500] Comment Happn trouve sa place sur un marché du dating en pleine consolidation

Interview de Didier Rappaport, cofondateur et CEO d'Happn

Plus tôt ce mois-ci, MagicLab, holding britannique derrière les applications de dating Badoo, Bumble, Chappy et Lumen, a été rachetée par Blackstone dans une opération qui la valorisait à 3 milliards de dollars. Le fonds d’investissement américain cherchait à investir dans une entreprise à forte croissance. Et MagicLab, avec ses plusieurs centaines de millions d’utilisateurs dans le monde (dont 450 millions chez Badoo) et son objectif de 500 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2019, faisait figure de profil idéal.

De quoi essayer de rivaliser avec le géant Match, qui détient aujourd’hui une quarantaine de marques, dont Tinder, OkCupid, Meetic et DisonsDemain. Mais cette acquisition traduit surtout la consolidation d’un marché compétitif aux verticales nombreuses, et qui a, par exemple, historiquement vu le rapprochement de Match et Meetic, ou encore l’acquisition du Français Attractive World par son concurrent allemand Affinitas

Aujourd’hui, le dating représente « un marché de groupes » et « une véritable industrie », selon Didier Rappaport, cofondateur et CEO d’Happn, application française de rencontres géolocalisées lancée en 2014. Et pour cause: le marché pèserait aujourd’hui autour de dix milliards de dollars dans le monde, d’après différentes études.

Fondé par Didier Rappaport, Antony Cohen et Fabien Cohen, Happn a donc choisi le segment de la géolocalisation pour se développer. L’entreprise avait levé 12,5 millions d’euros auprès de Raine et Idinvest en 2015 pour s’étendre en Asie. Un financement qui suivait une levée de 8 millions de dollars auprès de DN Capital, Alven Capital et de plusieurs investisseurs privés dont Fabrice Grinda (à l’origine d’Aucland) et Paul Gardi (InterActiveCorp), pour amorcer son développement international.

Aujourd’hui, Happn, rentable, revendique 77 millions de comptes dans le monde, ce qui place l’entreprise en quatrième position des applications ou sites de rencontre les plus populaires dans le monde, derrière Tinder, Tantan et Badoo. Comment l’entreprise, qui enregistre aujourd’hui plusieurs dizaines de millions d’euros de chiffre d’affaires, trouve-t-elle sa place dans une industrie du dating digital? Plus de détails dans notre interview de Didier Rappaport, cofondateur et CEO de Happn:

  • (00:26) Les débuts d’Happn
  • (01:56) La mobilité, une révolution pour le dating
  • (03:22) L’Inde, un tiers de la base d’utilisateurs d’Happn
  • (05:22) La France, premier marché en termes de monétisation
  • (06:03) Faut-il monétiser davantage les utilisateurs?
  • (08:24) Portrait de la clientèle d’Happn
  • (09:30) Un chiffre d’affaires à plusieurs dizaines de millions d’euros
  • (10:41) Le BtoB, une part quasi-nulle du chiffre d’affaires
  • (12:01) Un marché en consolidation
  • (13:47) L’exit n’est pas un objectif
  • (15:00) L’arrivée de Facebook Dating, une menace?

Happn: les données clés

Fondateurs: Didier Rappaport, Antony Cohen, Fabien Cohen
Création: 2014
Siège social: Paris
Effectifs: 100
Secteur:
dating
Marché: application de rencontres géolocalisées


Financement: 22 millions de dollars auprès de Raine, Idinvest, Havas, DN Capital, Alven Capital, et plusieurs investisseurs privés

FW500 : le classement des 500 entreprises de la Tech française

Pour la quatrième année consécutive, FrenchWeb établit un panorama des entreprises de la Tech française, qu’elles soient start-up, PME ou grands groupes : le FW500.

Le FW500 s’intéresse aux entreprises françaises, leur potentiel, leurs performances (taux de croissance annuel du chiffre d’affaires sur les trois derniers exercices, effectifs…), et ce afin d’établir un classement des sociétés par rapport à leur dynamique de développement.

En partenariat avec :

 

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
[FW500] Comment Happn trouve sa place sur un marché du dating en pleine consolidation
La startup R-Pur lève 2,5 millions d’euros pour ses masques anti-pollution
[PORTRAIT] Baptiste Robert, le hacker traqueur de failles à la renommée internationale
[Made in Switzerland] La Suisse à Slush 2019
Les offres d’emploi de la semaine
Huawei porte plainte contre sa mise à l’écart de subventions fédérales aux Etats-Unis
Uber: 6 000 agressions sexuelles enregistrées aux États-Unis en deux ans
Copy link